Sofia Coppola aborde le cinéma de genre avec le remake des PROIES, de Don Siegel…

Pour son sixième long-métrage, Sofia Coppola a nouveau mis les femmes à l’honneur, après « Virgin Suicides » ou « Marie-Antoinette », s’attaquant pour la première fois à un remake.
Le thriller gothique « Les Proies » (« The Beguiled ») est en effet une nouvelle adaptation du roman de Thomas P.
Cullinan, publié en 1966, dont Don Siegel avait tiré un excellent film en 1971 avec Clint Eastwood dans le principal rôle masculin.
Il est ici remplacé par Colin Farrell, entouré notamment d’Elle Fanning, Nicole Kidman, Kirsten Dunst, Angourie Rice et Emma Howard.
L’histoire se situe en 1864, dans l’Amérique Sudiste, alors en proie à la guerre de Sécession.
Grièvement blessé à la jambe lors des derniers jours de la guerre, le caporal John Mc Burney, soldat de l’Union, est recueilli dans un pensionnat de jeunes filles confédérées.
Seul homme présent dans l’établissement, il va rapidement susciter l’émoi parmi ces dernières, à tel point qu’elles en viendront à se déchirer violemment avant de se retourner contre lui.
«Je n’ai jamais fait de film de genre», commente la réalisatrice «et c’était fun d’explorer cela tout en conservant mon style, en développant ce monde beau et qui paraît sorti d’un rêve comme je les affectionne tant.
Sans oublier l’intrigue ! J’ai voulu créer une certaine atmosphère du Sud quand on ressent ces longues et chaudes journées d’été où il ne se passe pas grand-chose.
J’aimais aussi cette image des vêtements lavés des millions de fois et laissés à sécher au soleil.
C’est très féminin et en même temps on a l’impression qu’ils cachent des fantômes`.
Le film sera distribué en France le 23 août. https://www.youtube.com/watch?v=3JA0evif-mU ...