NAILS

NAILS, un nouveau film d’horreur irlandais produit par la firme oscarisée Fantastic Films… Dans la veine des récents «Mister Badadook» et «Under the Shadow», l’Irlandais Nails fait partie de cette nouvelle vague de films d`horreur qui mettent les personnages féminins et leur vie affective au centre de l`histoire.
Il s’agit du premier long-métrage de l’Américain Dennis Bartok, qui fut, de 1992 à 2005, directeur de la programmation de la Cinémathèque Américaine de Los Angeles.
Il est également le scénariste du sketch «Wraparound» de l’anthologie « Trappe Ashes », qu’il a produite, codirigée par Joe Dante, Sean S.
Cunningham, John Gaeta, Monte Hellman et Ken Russell, où sept personnes visitant un studio de cinéma à Hollywood se retrouvent piégées à l’intérieur de la Maison de l`Horreur et forcées de raconter leurs histoires les plus terrifiantes pour sortir vivantes de l’endroit.
Dans « Nails », coécrit par Tom Abrams et présenté en première mondiale la semaine prochaine au Festival International de Dublin, Barbara (Shauna Mcdonald, « The Descent ») heureuse en ménage et maman, se retrouve paralysée après un terrible accident de voiture, prisonnière de son propre corps.
Forcée de communiquer via un programme de voix artificielle et accrochée à une machine de respiration, elle devient convaincue qu’une présence terrifiante appelée `Nails` existe à l`intérieur de sa chambre d`hôpital.
Personne ne la croit - même pas son propre mari et les médecins, qui pensent qu`elle subit une dépression nerveuse.
Barbara va devoir lutter pour sauver sa vie et retrouver sa famille face à ce fantôme maléfique.
Les producteurs du film, Brendan McCarthy et John McDonnel, sont très attachés au genre.
On leur doit notamment « Let Us Pray », « The Hallow », « The Last Days on Mars », « Stitches », « The Wake Wood » et « The Cherry Tree ».
Quant au producteur éxécutif, Joseph Kaufman, il fut celui du culte « Assaut » de John Carpenter, en 1976, ainsi que de son remake de 2005 avec Ethan Hawke.
Parmi ses diverses activités, Dennis Bartok a publié réccemment «A Thousand Cuts : the Bizarre Underground World of Collectors & Dealers Who Saved the Movies», considéré par le Huffington Post comme l’un des meilleurs livres de cinéma de 2016. ...