Danur (2017)

Après le thriller d’horreur « Badoet » en 2015, mettant en scène des clowns terrifiants, l’Indonésien Awi Suryadi est de retour avec « Danur : I Can See Ghosts », adapté du roman de Risa Saraswati. La petite Risa est une enfant solitaire. Son père travaille dans un pays étranger et sa mère est occupée entre prendre soin de sa grand-mère malade à l`hôpital et son emploi en tant que fonctionnaire. Ainsi Risa passe la majorité de ses vacances scolaires dans la maison de sa grand-mère. Lorsque sa génitrice manque son 8e anniversaire, Risa forme des vœux pour avoir un ami. Dès qu`elle a soufflé la bougie de son gâteau d’anniversaire, elle entend un petit garçon chanter… Cette nuit-là, la gamine rencontre trois petits garçons néerlandais jouant à cache-cache dans le placard de la vaste demeure. Ils se présentent comme étant Pierre, William et Janshen. Son souhait pour un ami a été exaucé. Elle ne se soucie pas du fait que sa mère ne peut pas les voir, leur amitié est réelle pour elle. Jusqu`à ce qu’un soir sa mère rentre à la maison avec un médium et qu’il ouvre son œil intérieur… Risa voit enfin ses amis de jeu sous leur vraie forme. Neuf ans plus tard, elle est devenue une adolescente, n’ayant pas revu ses camarades de jeu depuis cette nuit-là. Il lui faut à présent retourner dans la maison de sa grand-mère pour prendre soin de sa sœur jusqu’à la venue d’une nanny de remplacement. Lorsque celle-ci arrive, des choses étranges commencent à se produire et Risa pourrait avoir besoin de ses amis d’enfance plus que jamais… Distribué le 30 mars en Indonésie, le film a pour vedette Shareefa Daanish, la Barbara Steele indonésienne, vue précédemment dans les films d’horreur « Kerusurupan », « Takut : Faces of Fear » (2008) et « Macabre » (2009) des Mo Brothers. https://www.youtube.com/watch?v=YLU6Qfi0cDY ...