DEATH WARD 13 : le sanatorium de l’horreur…

En préproduction, « Death Ward 13 » est le nouveau film d’horreur de Todd Nunes, auteur précédemment de deux métrages du même genre (« Scary Larry » et « All Through the House »). L’action se situe en 1973, où le Stephens Sanatorium réservé aux criminels déments se prépare à fermer définitivement. Quelques jours avant la clôture, quatre belles étudiantes en soins infirmiers arrivent sur les lieux pour s`occuper de la dernière poignée de malades mentaux «inoffensifs» dans cet établissement en sous-effectifs. Les infirmières se rendent vite compte qu`elles sont enfermées dans l`asile, avec une bande de dangereux maniaques. Chaque patient possède sa propre identité perverse et un lourd passé criminel. Poussées au bord de l`aliénation mentale, les jeunes femmes se retrouvent dans une lutte épouvantable pour survivre à l’intérieur du Quartier 13. Le guitariste Doyle Wolfgang Von Frankenstein interprètera l’un des prisonniers et devrait se charger de la bande originale.`Doyle jouera un tueur impitoyable appelé The Duke - un psychopathe et le personnage le plus tordu et terrifiant du film» déclare Todd Nunes. «Je suis un grand fan de Doyle et sa musique et j’ai toujours pensé qu`il ferait un méchant parfait avec son look menaçant et massif !». Death Ward 13 est en fait un remake de « Don’t Look in the Basement », tourné en 1973 par S.F. Brownrigg, également connu sous le titre de « The Forgotten », où une jeune infirmière psychiatrique va travailler dans un asile solitaire suite à un meurtre. Sur place, elle fera l’expérience de divers degrés de tourment de la part de ses patients. «C`est une version ré-imaginée qui donnera aux fans un avant-goût du film original avec des effets spéciaux ajoutés et du gore pour les fanatiques de l`horreur moderne. Il y aura également plus d`infirmières, de freaks et de sang ainsi qu`une fin brutale avec un twist troublant` précise encore le réalisateur. Avec au programme : lobotomies bâclées, nécrophilie, déviances sexuelles, et psychopathes violents… ...