The Gateway : résurrection terrifiante

Une scientifique ramène son mari à la vie avec de terribles conséquences.

Auteur des thrillers d’horreur Crush (2009), où un étudiant américain se retrouve par erreur impliqué avec une fille mystérieuse et dérangée alors qu’il gardait la maison d’une famille riche en vacances, et l’année suivante, Needle, où un tueur utilise une machine du 18e siècle aux pouvoirs surnaturels pour terroriser des élèves dans un lycée, l’Australien John V. Soto change de genre avec The Gateway, qui relève de la SF. Une physicienne des particules en deuil à la suite de la perte de son mari dans un accident de voiture utilise une machine révolutionnaire pour le ramener à la vie, avec des conséquences désastreuses pour sa famille. L’héroïne est campée par Jacqueline McKenzie (Peur bleue), qui vient de figurer dans le thriller fantastico-romantique Harmony de Corey Pearson où, née avec une puissance énergétique capable d’absorber la peur des autres, une jeune femme doit découvrir l’amour pour équilibrer ses propres craintes et combattre une tempête sans cesse croissante d’énergie négative. On retrouvera la comédienne dans Occupation de Luke Sparke, également en postproduction, où un petit groupe de résidents de la ville doivent se regrouper après une invasion terrestre dévastatrice. Alors qu’ils luttent pour survivre, ils se rendent compte qu'ils doivent garder une longueur d'avance sur leurs attaquants, et travailler ensemble pour avoir une chance de riposter.

https://www.youtube.com/watch?v=gInFXtRvwlM

...