Art of Obsession : peur de la page noire

Un auteur en perte de vitesse sombre dans une terrible obsession.

Le cinéaste canadien Ryan M. Andrews, versé dans l’horreur (Save Yourself, Sick, Black Eve, Desolation) a fait équipe une fois de plus avec le prolifique acteur du genre Ry Barrett (The Heretics) pour un film noir davantage psychologique, Art of Obsession, où le comédien interprète un écrivain qui, malgré (ou à cause de) son succès, se bat contre plusieurs démons. "Dans chaque film que je fais, j'essaie de changer un peu les choses. Du serial-killer, je suis passé au zombie picture dramatique sur la survie durant l'apocalypse, au thriller amusant où cinq femmes sont à la merci d’un savant fou", explique le réalisateur. "Ils possèdent tous un côté artistique, mais à part ça, s’avèrent tous différents. Et c'est ce que j'aime le plus avec le cinéma horrifique : son spectre est tellement large. Art of Obsession va définitivement dans une direction complètement autre". Le directeur de la photo, Michael Jari Davidson, suivant les consignes d’Andrews, a cherché à fournir à l’aspect visuel de l’œuvre une sensation "organique" en utilisant des lentilles des années 1980 couplées à une caméra moderne.

https://www.youtube.com/watch?v=Pxjij1kf-6I

...