The Face in the Wall : les murs ont des visages

Un cameraman est persuadé de voir un visage caché dans un mur.

Auteur du doublé Cybornetics (2012) et Cybornetics : Urban Cyborg (2013), le réalisateur afro-américain Dwayne Buckle a présenté le 22 juillet dernier The Face in the Wall, un petit budget où le caméraman d'une équipe de cinéastes amateurs devient persuadé qu’il y a un visage sur le mur de l'un de leurs décors sans que personne ne le croie. Perd-il la raison ou ce mystérieux visage existe-t-il vraiment ? Continuant sur sa lancée, le cinéaste va enchainer avec Cybornetics 2 : Rise of the Cyborgs qui, à l’instar des deux précédents, est situé dans un monde futur où les humains partagent chaque aspect de leur vie avec leurs machines. Jusqu’à ce qu’un scientifique et son équipe construisent un prototype perfectionné de cyborg, sans se douter des conséquences. Dans ce nouvel épisode, l’androïde perfectionné s’embarque dans une quête pour la reproduction de son espèce…

...