No Dormiras : dangereuse privation

Le réalisateur de The Silent House vient de terminer un autre thriller horrifique.

Le cinéaste uruguayen Gustavo Hernandez s’est attelé à son nouveau film, No Dormiras, sept ans après The Silent House (La Casa muda en v.o.), qui avait été remarqué à Cannes, à la Quinzaine des Réalisateurs. On retrouve dans ce thriller horrifique produit par Pablo E. Bossi – le métrage étant une coproduction Espagne/Argentine/Uruguay – la comédienne espagnole Belen Rueda (L’Orphelinat, Les Yeux de Julia). C’est à Buenos Aires ainsi qu’aux îles Canaris qu’ont lieu les prises de vues. Dans un hôpital psychiatrique abandonné, une compagnie de théâtre pratique des expériences sur l’insomnie pour la préparation d'une pièce. Tandis que se succèdent les jours sans sommeil, ils franchissent de nouveaux seuils de perception, qui les exposent aux secrets du lieu et aux énergies qui l'habitent. Lorsque Bianca, une jeune actrice, se joint au casting, en compétition pour le rôle principal, elle doit survivre, non seulement à l'intensité du travail et à son casting, mais aussi à la force inconnue qui les entraine vers une issue tragique.

...