Anon : souvenirs mortels

jeudi 6 juillet 2017

 

Catégorie(s):

Extrait:
Andrew Niccol imagine un monde où les souvenirs sont accessibles à la police. Poursuivant dans la voie où il s’est illustré avec Bienvenue à Gattaca, Simone, Time Out ou Les Âmes vagabondes, le Néo-Zélandais Andrew Niccol a achevé son nouveau thriller de SF Anon, avec Clive Owen (Valerian et la Cité des Mille Planètes) et […]

Andrew Niccol imagine un monde où les souvenirs sont accessibles à la police.

Poursuivant dans la voie où il s’est illustré avec Bienvenue à Gattaca, Simone, Time Out ou Les Âmes vagabondes, le Néo-Zélandais Andrew Niccol a achevé son nouveau thriller de SF Anon, avec Clive Owen (Valerian et la Cité des Mille Planètes) et Amanda Seyfried (« Twin Peaks »), basé, comme souvent chez ce cinéaste, sur son propre scénario. L’histoire se déroule dans un futur proche où il n’y a plus de vie privée ou d’anonymat. Les souvenirs sont enregistrés et le crime a presque cessé d’exister. En essayant de résoudre une série de meurtres non élucidés, le policier Sal Friedland tombe sur une jeune femme qui semble avoir perverti le système et a disparu. Elle n’a pas d’identité, pas d’histoire et pas d’enregistrement. Sal se rend compte que cette période pourrait ne pas être celle de la fin du crime, mais de son début. Il doit retrouver celle qu’on connaît seulement sous le nom de The Girl avant qu’il ne devienne la prochaine victime.