ANTIBIRTH

samedi 6 août 2016

 

Catégorie(s):

Extrait:
Coproduction américano-canadienne tournée en août 2015 en Ontario, « Antibirth », écrit et réalisé par Danny Perez, présente un solide casting féminin, puisqu’on y retrouve Natasha Lyonne (« Kate et Leopold »), Chloe Sevigny (« Zodiac ») et Meg Tilly (« Body Snatchers, l’invasion continue »). Dans une communauté désolée du désert, pleine de Marines consommateurs de drogues et de rumeurs d`enlèvements, une […]

Coproduction américano-canadienne tournée en août 2015 en Ontario, « Antibirth », écrit et réalisé par Danny Perez, présente un solide casting féminin, puisqu’on y retrouve Natasha Lyonne (« Kate et Leopold »), Chloe Sevigny (« Zodiac ») et Meg Tilly (« Body Snatchers, l’invasion continue »). Dans une communauté désolée du désert, pleine de Marines consommateurs de drogues et de rumeurs d`enlèvements, une solitaire sauvage nommée Lou se réveille après une nuit de fête avec des symptômes d`une maladie étrange et des visions récurrentes alors qu’elle se bat pour avoir une emprise sur la réalité tandis que des histoires de complot se propagent. Film à multiples facettes, « Antibirth », qui plonge sous la surface des choses pour s’introduire dans les profondeurs de ce qui constitue l’essence de l’horreur, se veut également un commentaire social et une comédie tordue. «Je dirais simplement qu`il est un rêve fiévreux viscéral qui implique une femme, et qu’elle essaie d`enquêter sur cette infection biologique jusqu’à une conclusion graphique » déclare le réalisateur transgressif, que son producteur compare au David Cronenberg de « La Mouche ». Le film sera distribué le 2 septembre en salles et en VOD.

Nouveau poster pour ANTIBIRTH

Coproduction américano-canadienne tournée en août 2015 en Ontario, « Antibirth », écrit et réalisé par Danny Perez, présente un solide casting féminin, puisqu’on y retrouve Natasha Lyonne (« Kate et Leopold »), Chloe Sevigny (« Zodiac ») et Meg Tilly (« Body Snatchers, l’invasion continue »). Dans une communauté désolée du désert, pleine de Marines consommateurs de drogues et de rumeurs d`enlèvements, une solitaire sauvage nommée Lou se réveille après une nuit de fête avec des symptômes d`une maladie étrange et des visions récurrentes alors qu’elle se bat pour avoir une emprise sur la réalité tandis que des histoires de complot se propagent. Film à multiples facettes, « Antibirth », qui plonge sous la surface des choses pour s’introduire dans les profondeurs de ce qui constitue l’essence de l’horreur, se veut également un commentaire social et une comédie tordue. «Je dirais simplement qu`il est un rêve fiévreux viscéral qui implique une femme, et qu’elle essaie d`enquêter sur cette infection biologique jusqu’à une conclusion graphique » déclare le réalisateur transgressif, que son producteur compare au David Cronenberg de « La Mouche ». Le film sera distribué le 2 septembre en salles et en VOD.