Après CANDYMAN, le réalisateur anglais Bernard Rose retrouve Tony Todd pour un nouveau FRANKENSTEIN, contemporain et situé à Lo

samedi 11 avril 2015

 

Catégorie(s):

Extrait:
Autrefois célébré pour ses excellents « Paperhouse » (1988) et « Candyman » (1992), avec Tony Todd, qu’il retrouve ici, 23 ans après, Bernard Rose a présenté en avant première mondiale le 12 avril dernier son nouveau « Frankenstein » au Festival de Bruxelles du Film Fantastique (voir prochain numéro), dont il a été lauréat […]

Autrefois célébré pour ses excellents « Paperhouse » (1988) et « Candyman » (1992), avec Tony Todd, qu’il retrouve ici, 23 ans après, Bernard Rose a présenté en avant première mondiale le 12 avril dernier son nouveau « Frankenstein » au Festival de Bruxelles du Film Fantastique (voir prochain numéro), dont il a été lauréat du Corbeau d’Or. Dans cette adaptation contemporaine du roman de Mary Shelley, c’est un couple marié de scientifiques, Elisabeth et Victor (Carrie-Anne «Matrix» Moss et Danny Huston, «American Horror Story : Coven»), qui crée une version moderne du monstre (Xavier Samuel, The Loved Ones). Située dans nos jours Los Angeles, l’histoire est entièrement racontée du point de vue de ce dernier. Après avoir été conçu artificiellement, puis laissé pour mort par le tandem, Adam – c’est son nom – est confronté à l`agressivité et à la violence du monde qui l’entoure. Cette création parfaite devenue un monstre défiguré devra venir à bout de la nature horrible de l`humanité. «Cette version se veut un Grand 8 existentialiste, à la fois émotionnel et terrifiant» a déclaré Bernard Rose, auteur également du scénario. Les effets spéciaux de maquillage sont dûs à Randy Westgate (X-Men Origins : Wolverine), nommé six fois aux Emmy.

Précédentes news du 1er décembre 2014 :

Outre le « Frankenstein » de Paul McGuigan avec Daniel Radcliffe, dont la sortie est prévue pour le 14 octobre en France, un nouveau film sur le sujet est annoncé, signé cette fois Bernard Rose, auteur des excellents « Paperhouse » et « Candyman » et du nettement moins enthousiasmant « SX Tape ». Cette fois-ci, le cinéaste britannique retrouve le Candyman lui-même, à savoir Tony Todd. L`acteur rejoint un intéressant casting comprenant Danny Huston (« American Horror Story : Coven »), Carrie Anne Moss (Matrix) et Xavier Samuel (The Loved Ones). Dans cet opus sobrement intitulé lui aussi « Frankenstein, » raconté cette fois du point de vue de la créature, celle-ci, interprétée par Xavier Samuel, est le fruit de la collaboration entre Victor et Elizabeth Frankenstein, un tandem mari-femme vivant dans le Los Angeles actuel. Le script est signé par Bernard Rose et le film produit par Eclectic Pictures, Bad Badger et Summerstorm Entertainment