Blood Tokoloshe : Dawn of the Beast

mardi 27 décembre 2011

 

Catégorie(s):

Extrait:
Le peuple Xhosa du Lesotho et des plaines d`Afrique du Sud s`enorgueillit d`une créature légendaire équivalente à celle du Sasquatch américain, du Yéti tibétain ou du Chupacabra mexicain, à savoir le Tokoloshe… Un animal décrit comme ayant la morphologie d`un enfant mais dont la pilosité le rapprocherait du singe, très agressif et responsable notamment de […]

Le peuple Xhosa du Lesotho et des plaines d`Afrique du Sud s`enorgueillit d`une créature légendaire équivalente à celle du Sasquatch américain, du Yéti tibétain ou du Chupacabra mexicain, à savoir le Tokoloshe… Un animal décrit comme ayant la morphologie d`un enfant mais dont la pilosité le rapprocherait du singe, très agressif et responsable notamment de viols, meurtres, massacres de bétail, etc. Régulièrement observé par la population locale, il prendrait un malin plaisir à mordiller les pieds des enfants pendant leur sommeil, et pourrait égaiement prendre une forme spectrale. D`après sa description et son comportement, le tokoloshe africain serait l`équivalent du gremlin européen. Cette petite créature humanoïde malfaisante du folklore zoulou, craint par les populations rurales, est la vedette de « Blood Tokoloshe : Dawn of the Beast », dirigé par Jordan Harland et en postproduction actuellement. Ce démon incube, qui n`est visible que de ses victimes et dont l`apparence est celle d`un être court sur pattes et extrêmement velu, mi-vampire, mi-démon, peut, à l`instar du Pumpkinhead, être évoqué pour nuire à un ennemi, seul un sorcier étant en mesure de pouvoir le stopper. L`action du film se déroule dans un village sud-africain où les femmes sont soudain victimes d`étranges agressions, laissant les dirigeants perplexes. Pendant ce temps, Mthnuzi, un homme d`affaires rusé, semble de plus en plus riche et populaire auprès de la gent féminine. Quelque chose cloche visiblement. Simon Nkosi, le révérend local, apprend que Mthunzi contrôle en fait un tokoloshe, qui répond à ses moindres désirs. Mû par son avidité, Mthzuni perd le contrôle qu`il avait sur sa créature, laquelle se livre à toutes les exactions possibles. A présent, la soif de sang de l`être maléfique s`est décuplée, s`attaquant aux maîtresses de Mthunzi, en prenant soin de garder sa préférée, la seule que Mthzuni aime réellement, pour la fin ! Faisant équipe avec le révérend pour la sauver, le riche homme d`affaires va devoir défier cet être mythique réputé invincible. « Nous avons réalisé ce film pour les fans d`horreur du continent africain et le reste du monde » déclarent les dirigeants d`Amariam Pictures, auxquels on doit précédemment le remarqué Adera, coproduction Etiopie/Afrique du Sud primée dans de nombreux festivals. « Les films d`horreur sont rares en Afrique et pourtant il y a une pléthore de récits traditionnels de monstres qui ne demandent qu`à être adaptés au cinéma ! ». Rappelons qu`un film d`aventures sur le sujet, « Tokoloshe – The Evil Spirit », a vu le jour en 1965 sous la direction du sud-africain Peter Prowse, unique réalisation de ce comédien remarqué entre autres dans Becket et Lancelot chevalier de la reine. Un jeune garçon zoulou est envoyé loin de son foyer par sa mère afin qu`il ne meure pas des suites de la malédiction d`un sorcier. Il sera aidé par un Blanc aveugle. A signaler également un superbe court-métrage français d`animation en 2008, intitulé « Tokoloshe », dirigé par quatre étudiants du Supinfocom de Valenciennes. Sans oublier « Tale of the Tokoloshe », une websérie de 2009.

voir la bande annonce :

http://vimeo.com/27536927

Voir le court-métrage français :
http://www.youtube.com/watch?v=FW38OdWFY-k