CURTIS HARRINGON – 1922 – 2007

samedi 12 mai 2007

 

Catégorie(s):

Extrait:
CURTIS HARRINGON – 1922 – 2007 Le cinéaste Curtis Harrington est décédé le 6 mai dernier à l`âge de 80 ans. Originaire de Los Angeles, tournant ses premiers courts-métrages dès 14 ans, il avait débuté sa carrière de réalisateur en 1961 par l`étrange Night Tide avec Dennis Hopper, histoire surréaliste d`une sirène à Venice, Californie, […]

CURTIS HARRINGON – 1922 – 2007

Le cinéaste Curtis Harrington est décédé le 6 mai dernier à l`âge de 80 ans. Originaire de Los Angeles, tournant ses premiers courts-métrages dès 14 ans, il avait débuté sa carrière de réalisateur en 1961 par l`étrange Night Tide avec Dennis Hopper, histoire surréaliste d`une sirène à Venice, Californie, travaillant ensuite pour Roger Corman (sous le pseudo de John Sebastian) sur Voyage to the Prehistoric Planet (1965) version américanisée avec Basil Rathbone de la soviétique Planète des tempêtes, puis sur Queen of Blood, petit budget reprenant des effets spéciaux de Nebo Zovyot, autre production russe.

Après l`intéressant Le diable à trois (1967) avec Simone Signoret, James Caan et Katharine Ross, thriller d`angoisse où une femme mystérieuse met en péril en jeune couple de new-yorkais, il signera le superbe Mais qui a tué tante Roo ? (1971), avec Shelley Winters, interprétant une veuve dérangée attirant d`innocents enfants dans sa demeure à la manière du conte « Hans et Gretel » d`Andersen, What`s the Matter With Helen (1971), toujours avec Shelley Winters, suivi de The Killing Kind (1973) mettant en scène un adolescent sociopathe, Ruby (1977) avec Piper Laurie et de plusieurs téléfilms (« The Cat Creatures », « Killer Bees » avec Gloria Swanson, « The Dead Dont Die », « Le chien de l`enfer », etc).

Son dernier film sera, en 2002, Usher, un moyen-métrage d`après Edgar Poe, où Curtis Harrington, âgé alors de 75 ans, tiendra un double rôle, interprétant Roderick Usher et sa soeur, Madeline.

Érudit cinéphile, ami de Josef von Sternberg et de James Whale, ses films, oscillant entre l`avant garde et des productions commerciales hollywoodiennes comme Le diable à trois, se distinguaient par un climat particulier, souvent envoûtant.

Photo : Curtis Harrington dans «Usher», son dernier film, où il interprète deux rôles.