Dans la nuit de la Hammer 11 mars 2011 – 27 mars 2011 (voir ci-dessous)

jeudi 3 février 2011

 

Catégorie(s):

Extrait:
Dans la nuit de la Hammer 11 mars 2011 – 27 mars 2011 (voir ci-dessous) Révisez vos classiques en quinze films d’horreur au Musée d’Orsay. Le sommeil de la raison a engendré bien des monstres qu’ils soient littéraires, théâtraux, musicaux ou encore, picturaux. A toutes ces créatures, le cinéma va accorder une seconde vie. Le […]

Dans la nuit de la Hammer 11 mars 2011 – 27 mars 2011 (voir ci-dessous)

Révisez vos classiques en quinze films d’horreur au Musée d’Orsay.

Le sommeil de la raison a engendré bien des monstres qu’ils soient littéraires, théâtraux, musicaux ou encore, picturaux. A toutes ces créatures, le cinéma va accorder une seconde vie.
Le cinéma allemand des années 20 sera hanté par les Caligari, Mabuse Nosferatu, le cinéma américain par Frankenstein ou les monstres imaginés par Tod Browning. Mais c’est en Angleterre, où le fantastique a toujours été un genre populaire, qu’ils vont renaître dans les années 1960, grâce à une firme cinématographique, la Hammer, qui en fera sa marque de fabrique.
Spécialisée dans les films à petit budget, la Hammer s’attendait-elle au succès que va rencontrer en 1957 sur les écrans l’incarnation par Christopher Lee et Peter Cushing de deux figures, Dracula et Frankenstein, de ce que l`on appelle le fantastique gothique ?
Une esthétique très codée pour les décors (châteaux, escaliers, souterrains, d’un éclectisme tout victorien), l’adjonction de la couleur, une violence plus réaliste et une sexualité explicite tout autant qu’ambigüe feront le succès de la Hammer.
Succès dont le réalisateur Terence Fisher sera le principal artisan entre 1957 et 1962, en réalisant neuf films qui resteront auprès du public les plus représentatifs du style de la firme.
En 1957, son adaptation de Frankenstein, The Curse of Frankenstein, suivie de son Dracula (Le Cauchemar de Dracula) l`année suivante, remportent un tel succès international que l`on verra resurgir partout dans le monde diverses imitations qui contribueront à relancer la mode.
Avec les productions de la Hammer, c`est tout un 19ème siècle romantique, magique, occultiste, feuilletonesque, mais aussi scientifique dans ses aspirations à percer les secrets de la vie, qui ressuscite avec l’adaptation des succès populaires de Mary Shelley et de Bram Stocker, d`Arthur Conan Doyle et de Robert Louis Stevenson, mais aussi des feuilletonistes du début du 20ème siècle, Gaston Leroux ou Dennis Weathley.

La « Hammer touch », c’est un joyeux mélange libertaire et populaire, adepte d’un fantastique sexué où l’hémoglobine coule à flot et qui réunissait une secte de fervents amateurs autour d’une mythique salle parisienne, le Midi-Minuit.

Programme

Le retour de Dracula
Vendredi 11 mars 2011 – 20h
— Horror of Dracula (Le cauchemar de Dracula)
de Terence Fisher, 1958, 82 min
Samedi 12 mars – 16h
— The Curse of Frankenstein (Frankenstein s’est échappé)
de Terence Fisher, 1956, 83 min
Samedi 12 mars – 20h
— The Revenge of Frankenstein (La revanche de Frankenstein)
de Terence Fisher 1958, 89 min
Dimanche 13 mars – 15h
— Dracula, prince of Darkness (Dracula, prince des ténèbres)
de Terence Fisher, 1966, 90 min
Dimanche 13 mars – 17h
— The brides of Dracula (Les maîtresses de Dracula)
de Terence Fisher, 1960, 85 min
Sous les lunes de Satan
Vendredi 18 mars – 20h
— The two faces of Dr jekyll (Les deux visages du Dr Jekyll)
de Terence Fisher, 1959, 88 min
Samedi 19 mars – 16h
— The Vampires lovers
de Roy Ward Baker, 1970, 91 min
Samedi 19 mars – 20h
— Dr Jekyll et Sister Hyde (Dr Jekyll et Sister Hyde)
de Roy Ward Baker, 1971, 92 min
Dimanche 20 mars – 15h
— Demons of the mind (Les démons de l’esprit)
de Peter Sykes, 1971, 89 min
Dimanche 20 mars – 17h
— The Devil rides out (Les vierges de Satan)
de Terence Fisher, 1967, 95 min

La fabrique des monstres
Vendredi 25 mars – 20h
— The Gorgon (La Gorgone)
de Terence Fisher, 1963, 83 min
Samedi 26 mars – 16h
— The Plague of the Zombies (L’invasion des morts vivants)
de John Gilling, 1965, 91 min
Samedi 26 mars – 20h
— The Reptile (La femme reptile)
de John Gilling, 1965, 90 min
Dimanche 27 mars – 15h
— Frankenstein must be destroyed (Le retour de Frankenstein)
de Terence Fisher, 1969, 97 min
Dimanche 27 mars – 17h
— Frankenstein and the Monster from Hell (Frankenstein et le monstre de l’enfer)
de Terence Fisher, 1972, 99 min

Autour du Festival
Samedi 19 mars – 18h
La Hammer films ou la naissance de la cinéphilie fantastique
Conférence suivie d’une dédicace
Par Nicolas Stanzick
auteur de Dans les griffes de la Hammer, édition du Bord de l’eau
Partenaires