Début de tournage mi-février à Vancouver pour « The Predator » de Shane Black.

vendredi 20 janvier 2017

 

Catégorie(s):

Extrait:
Ce sixième épisode de la franchise sera une suite du « Predator » de 1987, et donc sans rapports avec le reboot de 2010 signé Nimrod Antal, le nouveau film n’en étant pas davantage un lui-même. «Pourquoi recommencer quand on peut continuer d`explorer une mythologie aussi riche ? On peut par contre faire des suites […]

Ce sixième épisode de la franchise sera une suite du « Predator » de 1987, et donc sans rapports avec le reboot de 2010 signé Nimrod Antal, le nouveau film n’en étant pas davantage un lui-même. «Pourquoi recommencer quand on peut continuer d`explorer une mythologie aussi riche ? On peut par contre faire des suites inventives. J`aime l`idée de partir de l`histoire existante de « Predator », plutôt que d`appuyer sur «redémarrer». Notre but est donc d’en faire un film indépendant, mais s’inscrivant dans la continuité de l`original» confirme le réalisateur. «La patrouille du Hollandais Schaefer a été attaquée et massacrée en grande partie voici 30 ans, et cela fait partie de la mythologie de l’histoire ; nous l’utilisons comme une référence». Dans le casting figurent notamment Olivia Munn (Psylocke dans « X-Men : Apocalypse »), Boyd Holbrook (« Logan »), Sterling K. Brown (« Black Panther »), Trevante Rhodes («Westworld») et Keegan-Michael Key (« À la poursuite de demain »). «Ce sont tous les gens que je désirais vraiment et avec qui je voulais travaille» commente Shane Black», qui figurait déjà comme acteur dans le premier volet de John Mc Tiernan ; jouant un mercenaire à lunettes face à Arnold Schwarzenegger. Concernant l’orientation de « The Predator », l’auteur d’ « Iron Man 3 » et du futur « Doc Savage » penche pour une œuvre sans concession envers le jeune public. «Je crois que la série des « Predator » diffère légèrement de la science-fiction typique dans la mesure où il y a une sorte d’aspect de thriller inhérent. Je pense que ces films devraient être effrayants, avec des personnages atypiques mais crédibles. La Fox a été très coopérative avec nous. En partie à cause du succès de « Deadpool » mais aussi et surtout parce qu’ils savent que les fans de « Predator » ne s’attendent pas à quelque chose de mièvre». Le scénario a été cosigné par son ami Fred Dekker, avec qui il a travaillé sur « The Monster Squad » en 1987. `On s`était bien amusé sur ce film et je savais qu`il serait parfait pour « The Predator».