Doublé horrifique pour Chris Moore…

mercredi 15 février 2017

 

Catégorie(s):

Extrait:
Distribué aux USA le 31 décembre prochain, « Blessed are the Children », thriller d’horreur de Chris Moore (« Perversion ») a pour héroine Traci Patterson, une jeune fille de 20 ans qui est toujours à la dérive suite à la mort de son père et à sa rupture avec un fiancé abusif. Elle découvre […]

Distribué aux USA le 31 décembre prochain, « Blessed are the Children », thriller d’horreur de Chris Moore (« Perversion ») a pour héroine Traci Patterson, une jeune fille de 20 ans qui est toujours à la dérive suite à la mort de son père et à sa rupture avec un fiancé abusif. Elle découvre qu`elle est enceinte, et, avec l`aide de ses amis, Erin et Mandy, décide de mettre fin à sa grossesse, mais peu après avoir quitté la clinique, elle commence à voir et à entendre des choses – des formes au coin de son œil, des bruits étranges dans au milieu de la nuit, et des silhouettes macabres la traquant à chaque mouvement. Est-ce la culpabilité ou bien Traci et ses amis sont-ils en grave danger ? Acteur et réalisateur, Chris Moore a enchainé avec « The House of Covered Mirrors », avec Lynn Lowvry (invitée du prochain Bloody Week-End) et Debbie Rochon, slasher où, surgi des bois, un jeune homme éclaboussé de sang, nommé John Prescott est découvert sur le côté de la route … terrifié et murmurant de façon inaudible. Le Dr Pamela Alley, une psychologue estimée, et Morris West, un inspecteur de la police locale, viennent d`être assignés au cas du garçon. Tandis que l`adolescent commence à raconter son histoire diabolique d`un week-end de vacances ayant horriblement mal tourné, il devient clair que rien n`est jamais ce qu`il semble lorsqu’une enseignante suppléante très perturbé (Lynn Lowry), au passé peuplé de cauchemars, émerge au centre de la procédure. Quelles sont les clés qu`elle détient concernant les événements presque surréels entourant la région ces dernières années ? Plus ils tentent de découvrir la vérité, plus ils se mettent en grave danger. Certains secrets feraient sans doute mieux d’être laissés cachés dans … la maison des miroirs recouverts !