Edward Hardwicke, le comédien britannique qui avait tenu le rôle du docteur Watson au cours des années 80 et 90 est mort le 16

jeudi 26 mai 2011

 

Catégorie(s):

Extrait:
Edward Hardwicke (78 ans), le comédien britannique qui avait tenu le rôle du docteur Watson dans des séries consacrées à Sherlock Holmes diffusées à la télévision britannique au cours des années 80 et 90 est mort le 16 mai. Il avait pris la succession de David Burke et incarné Watson, aux côtés du magistral Jeremy […]

Edward Hardwicke (78 ans), le comédien britannique qui avait tenu le rôle du docteur Watson dans des séries consacrées à Sherlock Holmes diffusées à la télévision britannique au cours des années 80 et 90 est mort le 16 mai. Il avait pris la succession de David Burke et incarné Watson, aux côtés du magistral Jeremy Brett, durant 11 épisodes de la série de Granada « The Return of Sherlock Holmes » de 1986 à 1988, ainsi que dans ses suites (« Les souvenirs de Sherlock Holmes », 1991-93, « The Memoirs of Sherlock Holmes », 1994), campant également le personnage dans « The Sign of Four » (1987), « The Hound of the Baskervilles » (1988), « The Case-Book of Sherlock Holmes » (1991-1993) et « The Memoirs of Sherlock Holmes » (1994), tenant en outre le rôle sur scène dans « The Secret of Sherlock Holmes » en 1994. Né le 7 août 1932 à Londres de parents comédiens (son père, le célèbre Cedric Hardwicke, avait figuré dans « La vie future », « The Ghoul » aux côtés de Boris Karloff, « Le retour de l`homme invisible, Le Spectre de Frankenstein, The Lodger, Les 10 Commandements, etc), il avait tenu son premier rôle à l`écran à l`âge de dix ans aux côtés de Spencer Tracy dans le classique « Un nommé Joe » (1943), film fantastique de Victor Fleming où un pilote de guerre durant la Seconde Guerre Mondiale devient l`ange gardien d`un autre pilote. Membre du National Theatre de Laurence Olivier dans les années soixante, Edward Hardwicke avait fait connaissance avec Sherlock Holmes dans la série initiée en 1964 avec Peter Cushing, figurant dans de nombreux autres feuilletons tels « Journey Into Darkness », « Journey to the Unknown » (1968), « Angoisses » (1973), « Supernatural » (1977), etc. Au cinéma, on le vit notamment dans « Le cercle infernal » de Richard Loncraine (1977), « Baby le secret de la légende oubliée » (1985), « Forever » de Nick Willing (1997), dans le rôle de… Sir Arthur Conan Doyle !, suivi de « She » de Timothy Bond (2001), adapté du roman de H. Rider Haggard.

voir son interview :