En préproduction à Londres, « Howl » est le second long-métrage réalisé par Paul Hyett, un spécialiste britannique des effets de

mercredi 14 mai 2014

 

Catégorie(s):

Extrait:
En préproduction à Londres, « Howl » est le second long-métrage réalisé par Paul Hyett, un spécialiste des effets de maquillage responsable de ceux de « Wildernest, The Descent, Bienvenue au cottage, Eden Lake et Doomsday (qui fit ses débuts de metteur en scène avec « The Seasoning House » voici deux ans) Réminiscent thématiquement du « Terreur dans le Shanghai-Express » […]

En préproduction à Londres, « Howl » est le second long-métrage réalisé par Paul Hyett, un spécialiste des effets de maquillage responsable de ceux de « Wildernest, The Descent, Bienvenue au cottage, Eden Lake et Doomsday (qui fit ses débuts de metteur en scène avec « The Seasoning House » voici deux ans) Réminiscent thématiquement du « Terreur dans le Shanghai-Express » des années 70, « Howl » se déroule dans un train dont l`un des passagers est un loup-garou. Ensuite, le cinéaste a prévu d`enchaîner avec « The Pool », où un chien enragé qui vient semer la terreur dans une partie se déroulant autour d`une piscine.

voir précédentes news du 26 juillet 2012 :

Impliqué depuis une douzaine d`années dans les effets spéciaux de maquillage d`un certain nombre de films de genre (La dame en noir, Citadel, The Descent, Attack the Block, Le Sang des templiers, etc), l`Anglais Paul Hyett vient de faire ses débuts de réalisateur avec « The Seasoning House » un film particulièrement violent où la Maison du titre est le lieu où des jeunes filles se prostituent pour les militaires. Une orpheline muette est asservie pour s`occuper d`eux. Se déplaçant entre les murs et les vides sanitaires, elle planifie son évasion. Sa vengeance sera à la fois ingénieuse et brutale. «J`aime à penser du film comme d`un croisement entre « Le Labyrinthe de Pan », « Martyrs » et « Die Hard » déclare le réalisateur. « Il s`agit d`un thriller sans compromis à la fois bourré d`action et claustrophobe ayant pour toile de fond une guerre non précisée des Balkans. Ayant travaillé sur de nombreux films au cours des dernières décennies, je suis totalement à l`aise avec l`idée de faire le grand saut et diriger. Je le sens comme une progression naturelle pour moi. Bien que le sujet soit sombre, dérangeant et nihiliste, je l`aborder d`une manière très élégante, à la manière d`un conte de fées. La première moitié est une sorte de rêve opiacé, puis le ton change lorsque la jeune fille est traînée hors de cette obscurité, le ton devient plus incisif et un film réaliste émerge alors. J`ai la chance de travailler avec des amis de mes travaux précédents, tels Sean Pertwee, qui incarne Goran, le chef brutal de la milice, Kevin Howarth, qui interprète Viktor, le propriétaire louche de l`établissement éponyme, ainsi que quelques nouvelles connaissances, comme l`étonnante Rosie Day, qui joue Angel, la frêle héroïne qui poursuit son chemin autour de la maison en utilisant les espaces sous les planchers. Réaliser The Seasoning House a été un énorme plaisir pour moi, et ce sera le premier d`une série de films je vais tourner au cours des prochaines années ».