Fear Street : avant la chair de poule

mardi 18 août 2020

 

Catégorie(s):

Extrait:
Netflix proposera trois films inspirés de Fear Street, par l’auteur de Chair de poule. Netflix a acquis les droits de la trilogie cinéma Fear Street adaptée de l’œuvre de R.L. Stine. À l’origine, les trois films, dirigés par la réalisatrice Leigh Janiak pour Fox/Disney et Chemin Entertainment, devaient sortir en salles, mais il n’en est […]

Netflix proposera trois films inspirés de Fear Street, par l’auteur de Chair de poule.

Netflix a acquis les droits de la trilogie cinéma Fear Street adaptée de l’œuvre de R.L. Stine. À l’origine, les trois films, dirigés par la réalisatrice Leigh Janiak pour Fox/Disney et Chemin Entertainment, devaient sortir en salles, mais il n’en est donc plus question. L’idée est qu’ils soient diffusés sur Netflix à un mois d’intervalle au cours de l’été 2021, surnommé « l’Été de la peur ». Le casting comprend Gillian Jacobs, Sadie Sink, Kiana Madeira, Olivia Welch, Benjamin Flores Jr., Ashley Zukerman, Emily Rudd, McCabe Slye, Fred Hechinger, Julia Rehwald, Darrell Britt-Gibson et Jeremy Ford. Le premier de la trilogie se situe en 1994 : à la suite d’une tragédie brutale à Shadyside, dans l’Ohio, un groupe d’adolescents découvre qu’une série d’événements horribles qui ont frappé leur ville pendant de nombreuses années pourrait ne pas être aléatoire, et qu’ils pourraient être les victimes suivantes. Le second opus se déroule en 1978. Le Camp Nightwing est divisé entre les campeurs et les conseillers qui viennent de la ville prospère de Sunnyvale et les campeurs et le personnel d’entretien de la ville opprimée de Shadyside, mais lorsque les horreurs de leur ville s’invitent dans l’histoire, ils doivent s’unir pour résoudre un mystère terrifiant avant qu’il ne soit trop tard. Le dernier épisode se passe en 1994, et débute par un flashback : en 1666, une ville coloniale est victime d’une chasse aux sorcières hystérique qui aura des conséquences mortelles pour les siècles à venir. Et c’est donc aux adolescents en 1994 d’essayer de mettre un terme à la malédiction de leur ville, avant que la situation devienne irrémédiable. C’est en1989, trois ans avant que Chair de poule (Goosebumps) n’entre en scène et fasse de lui une célébrité, que R.L. Stine se lança dans la série de livres moins connue, Fear Street. Se déroulant dans la ville fictive de Shadyside, les livres, destinés aux adolescents, opposent ces derniers à des adversaires à la fois humains et paranormaux, dans un total de 52 histoires.