GODZILLA MINUS ONE/MINUS COLOR

mercredi 24 janvier 2024

 

Catégorie(s):

Extrait:
Un Godzilla en noir et blanc à l’instar de sa première apparition en 1954.

 

GODZILLA MINUS ONE/MINUS COLOR

 

L’exploitation en salles de « Godzilla Minus One » touche à sa fin, mais il y a un autre « Godzilla » à venir dans l’immédiat. Toho International offre ce mois-ci aux fans américains une chance spéciale d’une semaine seulement pour voir la nouvelle version remasterisée en noir et blanc : « Godzilla Minus One/Minus Color ».

« Minus Color » est sorti au Japon vendredi dernier et arrive aux États-Unis. et au Canada pour une expérience limitée en salles. Aux Etats-Unis. tout commence le vendredi 26 janvier.

Les deux versions de « Godzilla Minus One » quitteront les salles après le 1er février 2024, ce qui donne à tout le monde environ 2 semaines pour les voir sur grand écran avant leur disparition. Le réalisateur Takashi Yamazaki a partagé ses réflexions sur l’incroyable succès de « Minus One ». « J’étais très heureux que le public nord-américain ait adopté GODZILLA MINUS ONE et nous ait fait part de commentaires positifs tels que « c’était incroyable ! », « c’était effrayant ! » et « ça m’a fait pleurer ! » Et maintenant, je suis très heureux de pouvoir sortir également une version en noir et blanc pour l’Amérique du Nord. GODZILLA MINUS ONE /MINUS COLOR apportera une expérience nouvelle et viscérale au public et j’espère qu’il tremblera avec un nouveau type de terreur ! GODZILLA MINUS ONE/MINUS COLOR n’est pas qu’une simple version en noir et blanc. Notre coloriste a pris le temps et le soin de suivre un processus très méticuleux et complexe. Les images en noir et blanc donnent à Godzilla un aspect très réaliste et documentaire, ce qui suscite encore plus de peur. Même si nous avons vu GODZILLA MINUS ONE plusieurs fois, nous avons senti que quelque chose de complètement différent apparaissait ici – et c’est très effrayant ! Ce n’est donc pas seulement pour ceux qui ont aimé GODZILLA MINUS ONE mais aussi pour ceux qui le voient pour la première fois – ils devraient absolument voir cette version en noir et blanc. Surtout la scène du début où Godzilla apparaît dans la nuit – c’est tellement terrifiant que j’en ai eu les genoux tremblants !’ »