Jeruzalem

vendredi 19 juin 2015

 

Catégorie(s):

Extrait:
Après WORLD WAR Z, Jérusalem est à nouveau le cadre d’un film d’horreur avec JERUZALEM. Dans « Jeruzalem », thriller d’horreur israélien de Doron et Yoav Paz (Phobidilia), lors de leur visite à Jérusalem, trois touristes américains, deux jeunes femmes et un étudiant en anthropologie, se retrouvent piégés à l`intérieur des murs de la vieille […]

Après WORLD WAR Z, Jérusalem est à nouveau le cadre d’un film d’horreur avec JERUZALEM.

Dans « Jeruzalem », thriller d’horreur israélien de Doron et Yoav Paz (Phobidilia), lors de leur visite à Jérusalem, trois touristes américains, deux jeunes femmes et un étudiant en anthropologie, se retrouvent piégés à l`intérieur des murs de la vieille ville tandis qu’un événement apocalyptique se répand dans tout le secteur. Ils vont devoir fuir les lieux pour sauver leurs vies ! Yael Grobglas (Rabies), Yon Tumarkin, Tom Graziani et Danielle Jadelyn sont les vedettes du film. « Quand nous étions enfants, nous nous souvenions de nos voyages en famille à Jérusalem comme d’une expérience intense, mystique et particulièrement effrayante » racontent les frères Paz. « Mêmes les gens non religieux comme nous sont excités par la pensée que la Sainte Bible est enterrée dans les rues de cette cité. Il y a une «blague» locale en Israël disant qu’il ne faut pas creuser de trous dans le sol de Jérusalem parce que vous y trouveriez certainement des os anciens de quelqu`un enterré là-bas depuis des milliers d`années – un cadre parfait pour un film d`horreur ! À l`époque, nous avons commencé à travailler sur « Jeruzalem », nous nous intéressions à un nouveau gadget, le projet Google Glass, programme de recherche et de développement sur la création d’une paire de lunettes avec une réalité augmentée. Les lunettes en question sont équipées d’une caméra intégrée, d’un micro, d’un pavé tactile sur l’une des branches, de mini-écrans, d’un accès à internet par Blutooth ou Wi-fi et d’un écouteur fixé sur la branche des lunettes en mini-USB. En tant que cinéaste, nous avons pensé que cela pourrait être une manière intéressante pour écrire un scénario. En utilisant cette technologie, nous pouvons emmener le public à l`intérieur de la tête d’un personnage et utiliser les médias sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, etc.) comme moteur dramatique de l`histoire. De cette façon, les téléspectateurs peuvent éprouver l`expérience réelle d’un protagoniste courant pour protéger sa vie alors l`enfer se déchaîne. Nous croyons que « Jeruzalem » va offrir au public une combinaison excitante de cinéma traditionnel et d’une toute nouvelle façon de raconter des histoires ».