Jim Wynorski vient de signer « The Last Revenants »…. (voir ci-dessous)

jeudi 25 décembre 2014

 

Catégorie(s):

Extrait:
Au cours d`une carrière débutée voici 25 ans, Jim Wynorski, scénariste, producteur et réalisateur, a été responsable, à des titres divers, de plus de 150 longs-métrages, exploitant une myriade de genres, mais plus particulièrement l`horreur, la SF et le fantastique. Né en 1950 à Glen Cove, Long Island, dans l`état de New York, il quitte […]

Au cours d`une carrière débutée voici 25 ans, Jim Wynorski, scénariste, producteur et réalisateur, a été responsable, à des titres divers, de plus de 150 longs-métrages, exploitant une myriade de genres, mais plus particulièrement l`horreur, la SF et le fantastique. Né en 1950 à Glen Cove, Long Island, dans l`état de New York, il quitte ses activités lucratives dans la pub à New York pour se relocaliser en Californie en 1980, collaborant avec l`idole de ses jeunes années, à savoir Roger Corman, lequel lui propose de réaliser son second film, en 1986, la comédie d`horreur « Chopping Mall », le premier ayant été « The Lost Empire », pour le compte d’un exploitant de salles de cinéma, le nom de l`un des protagonistes, joué par le fameux Angus « Phantasm » Scrimm, Lee Chuck, étant un hommage à Bruce Lee et Chuck Norris. Parmi ses titres de gloire de ses débuts figurent Le Vampire de l`espace, La créature du lagon : le retour, « Transylvania Twist, The Haunting of Morella, 976 Evil II « et « Munchie », première apparition à l`écran de l`actrice-enfant Jennifer Love Hewitt, alors âgée de 12 ans. Avec les années, et les goûts du public changeant, Jim Wynorski continuée à utiliser des techniques d`effets spéciaux novatrices, ce qui lui permet de présenter pas moins de 7 avant-premières mondiales sur Scy-Fy ChannelI, tels « Gargoyle, The Curse of the Komodo, Project, Viper » ou « La fureur du serpent ailé » (2007). Concernant l`avenir, Wynorski pense que l`intérêt des spectateurs pour un cinéma alternatif à l`écart du système de studio va continuer à croître grâce à de nouvelles avancées dans les technologies internet et le câble. Tournant aujourd`hui environ 4 films par an (il lui est arrivé de réaliser un long-métrage en seulement 2 jours !), il vient de terminer « CobraGator », monster movie produit derechef par Roger Corman, et à nouveau pour SyFy Channel, avec Michael Madsen, lequel joue un redneck du Sud toujours en colère contre le Nord, et qui a donc volé des génomes dans un laboratoire pour créer le Cobragator et se venger. Jim Wyrnorski a enchaîné avec « The Last Revenants », en préproduction. Une grande peste a éradiqué tous les vampires de la planète sauf quatre survivants féminins, uniques de l`espèce. Elles doivent intégrer la société ou risquer l`extinction… A 68 ans, le cinéaste, plus actif et enthousiaste que jamais, ne semble pas près de décrocher. Quoi de plus normal quand son sait que son mentor, Roger Corman, va fêter le 5 avril prochain ses 89 ans et… 410 films au compteur ! Sa dernière œuvre, la comédie d’horreur « Art School of Horrors », est le premier long du Hollandais Thijs Bazelmans, qui sera distribuée le 14 janvier. Le script de Maria Haras et Matt Yamashita (« Shartopus vs. Pteracuda »), comme son titre l’indique, situe l’intrigue dans une école d’art… où l’oreille coupée de Vincent van Gogh va transformer les lieux en succursale d’une boucherie !