Kevin Smith retrouve les comédiens de son précédent film, « Tusk », pour « Anti-Claus », un récit d`horreur…. (voir ci-dessous)

mardi 29 avril 2014

 

Catégorie(s):

Extrait:
Kevin Smith retrouve les comédiens de son précédent film, « Tusk », à savoir Justin Long, Haley Joel Osment, Genesis Rodriguez et Michael Parks pour « Anti-Claus », un récit d`horreur précédemment intitulé « Comes the Krampus ». Produit par Jordan Monsanto, Andy McElfresh et Jennifer Schwalbach pour Smith`s SModcast Pictures, Anti-Claus raconte l`histoire vieille de plusieurs siècles d`une créature mythique […]

Kevin Smith retrouve les comédiens de son précédent film, « Tusk », à savoir Justin Long, Haley Joel Osment, Genesis Rodriguez et Michael Parks pour « Anti-Claus », un récit d`horreur précédemment intitulé « Comes the Krampus ». Produit par Jordan Monsanto, Andy McElfresh et Jennifer Schwalbach pour Smith`s SModcast Pictures, Anti-Claus raconte l`histoire vieille de plusieurs siècles d`une créature mythique et démoniaque connue dans les régions alpines sous le nom de Krampus (qui provient du vieux mot haut-allemand pour griffes), l`équivalent du Père Fouettard, qui accompagne Saint-Nicholas le jour de Noël et punit les enfants qui n`ont pas été sages. «Quand j`étais jeune, s`ils voulaient faire un film d`épouvante au sujet de Noël, ils collaient toujours une hache dans les mains du Père Noël » rappelle Smith, qui tournera le film en septembre. « Dans Anti-Claus, nous abandonnons le Père Noël au profit du Krampus, à travers un récit de meurtres, de désirs, de désespoir.. En Amérique, on nous apprend que les enfants sages reçoivent des cadeaux de la part du Père Noël et les autres rien du tout. Mais dans des contrées comme l`Allemagne, l`Autriche, la Bavière, la Roumanie et la Hongrie, Noël est différent : Saint Nicolas apporte un sac plein de jouets pour les enfants méritants tandis que le Krampus traîne un sac vide pour enlever les mauvais enfants. Qu`il dévorera éventuellement après. Je voulais voir un film de ce genre pour Noël » affirme le cinéaste. « Aussi, plutôt que de l`attendre, on a préféré le faire ». Robert Kurtzman, qui avait également collaboré pour « Tusk », va créer ledit Krampus.