LA MALÉDICTION DES 1.000 JOURS

mercredi 5 juillet 2023

 

Catégorie(s):

Extrait:
Trois jeunes femmes sont recrutées pour s’occuper d’une victime de sorcellerie

 

LA MALÉDICTION DES 1.000 JOURS

Décrit comme l’un des films d’horreur indonésiens les plus effrayants de ces dernières années, Sewu Dino, du réputé Kimo Stamnboel (La reine de la magie noire) est le second long-métrage basé sur une menace virale apparue sur Twitter, et devenue l’objet d’un livre sous la signature de Simpleman, un écrivain qui cache toujours son identité) après le remarqué KKN di Desa Penari d’Awi Suryadi l’an dernier (le film indonésien le plus rentable à ce jour avec plus de dix millions de spectateurs !), où six étudiants d’un petit village reculé étaient avertis de ne pas franchir la limite d’une porte interdite menant à un endroit mystérieux. L’histoire de ce nouveau métrage se focalise sur Sri, une jeune femme qui vit dans la pauvreté. Elle habite avec son père, gravement malade, qui a besoin de soins médicaux coûteux. Même si elle a un employeur, ses revenus ne suffisent pas à couvrir le coût de la vie ou les médicaments nécessaires. Une opportunité se présente enfin lorsque la famille Atmojo, riche et respectée de l’Est de Java, lui propose une activité avec un salaire élevé. On lui demande de travailler pour eux car elle est née un vendredi Kliwon (NB : la nuit qui précède un vendredi coïncidant avec le jour kliwon de la semaine javanaise de cinq jours a une importance particulière car les esprits sont censés être particulièrement présents). Cependant, la raison est suspecte, tout comme sa tâche, qui demeure un mystère. Néanmoins, Sri accepte en raison de sa situation difficile. Elle est recrutée pour collaborer avec deux autres femmes, Erna et Dini, à titre d’aides ménagères. Elles sont soudainement emmenées dans une simple maison en bois cachée au milieu de la forêt, où elles sont chargées de baigner Della Atmojo, la petite-fille du chef de la famille, Karsa Atmojo. La jeune fille est inconsciente depuis un temps considérable à cause du « kutukan sewu dino » ou malédiction des mille jours. Sri se rend vite compte qu’Erna et Dini sont également nées le vendredi Kliwon. Les trois comprennent alors que la famille les a piégées. La situation se complique encore car Della se trouve confinée dans un cercueil. Sri, Dini et Ema, qui doivent protéger leur patiente, font alors face à diverses terreurs. Elles découvrent également qu’elles sont impliquées dans un accord mystique. Leur vie est même menacée si elles osent s’échapper avant la fin de l’accord, soit le 1 000e jour. Tous les sous-genres de l’horreur populaire indonésienne sont réunis dans Sewu Dino, distribué en avril dernier (la mythologie, la sorcellerie, la possession, les démons, le monde astral et les conflits entre familles puissantes), qui bénéficie d’effets visuels et de maquillages soignés..