L`actrice Anne Francis, remarquée dans le classique de la SF « Planète interdite » de 1950, où figurait Leslie Nielsen, est décéd

mardi 4 janvier 2011

 

Catégorie(s):

Extrait:
L`actrice Anne Francis, remarquée dans le classique de la SF Planète interdite de 1956, où figurait Leslie Nielsen, est décédée à l`âge de 80 ans dimanche 2 janvier à Santa Barbara, où elle était soignée depuis 2007 pour un cancer des poumons. Née le 16 septembre 1930 à Ossining, dans l`état de New York, sous […]

L`actrice Anne Francis, remarquée dans le classique de la SF Planète interdite de 1956, où figurait Leslie Nielsen, est décédée à l`âge de 80 ans dimanche 2 janvier à Santa Barbara, où elle était soignée depuis 2007 pour un cancer des poumons. Née le 16 septembre 1930 à Ossining, dans l`état de New York, sous le nom d`Ann Marvak, elle devint modèle à l`âge de 6 ans et fut engagée ensuite par la télévision, faisant ses débuts sur scène à Broadway aux côtés de Gertrude Lawrence dans « Lady in the Dark », en 1941, interprétant le personnage de Lawrence enfant, tout en suivant les cours de la New York`s Professional Children`s School. La MGM la mit sous un premier contrat durant les années qui suivirent la seconde Guerre Mondiale. Repérée ensuite par Darry F. Zanuck, elle fut engagée par la Fox, pour laquelle elle interpréta une juvénile et séduisante délinquante dans le petit budget So Young So Bad (1950), jouant ensuite les ingénues dans plusieurs films tels Enlevez-moi, Monsieur (1951), Lydia Bailey (1952) et Un grand séducteur (1952). Mais c`est lors de son retour à la MGM qu`elle finira par devenir une vedette à part entière dans des oeuvres comme le sublime Un homme est passé de John Sturges (1955), Graine de violence de Richard Brooks, (1955) et surtout Planète Interdite, l`année suivante. Tournant auprès de stars telles Spencer Tracy, Robert Ryan, Paul Newman, Dale Robertson, Glenn Ford et Cornel Wilde, ses rôles mettaient surtout en valeur sa plastique. Dans les années 60, Anne Francis se recentra sur le petit écran, y trouvant une niche confortable dans les séries de l`époque, notamment des épisodes de « La Quatrième dimension », « Alfred Hitchcock présente », « Les Incorruptibles », « Des agents trés spéciaux » et dans le rôle d`une détective à la Emma Peel dans le feuilleton « Honey West » (1965-66), où elle faisait la démonstration de ses talents de judoka et karatéka. Elle ne retourna qu`occasionnellement sur le grand écran, notamment dans Funny Girl (1968), où elle n`avait qu`un petit rôle face à Barbra Streisand. Fan de rodéo, elle avait écrit et dirigé le court-métrage sur le sujet Gemini Rising (1968). Outre Planète interdite de Fred M. Wilcox, les fantasticophiles ont pu l`apercevoir notamment dans Le portrait de Jennie (1948, apparition non créditée d`une adolescente dans une galerie d`art), The Rocket Man (1954, comédie de SF familiale de Oscar Rudolph, où un petit garçon vient en possession d`un pistolet laser qui oblige quiconque en est frappé de dire la vérité), Station 3 ultra secret (1965, thriller de SF de John Sturges), « Les monstres du labyrinthe » (1982, téléfilm avec Tom Hanks), Return (1985, thriller fantastique d`Andrew Silver sur le thème de la réincarnation), « La belle et le fantôme » (téléfilm de Jack Bender, 1992), ainsi que dans un épisode de la série « Conan » (1997).