Le Britannique RICHARD JOHNSON est décédé à Londres le samedi 6 juin (voir ci-dessous)

lundi 8 juin 2015

 

Catégorie(s):

Extrait:
Le Britannique RICHARD JOHNSON est décédé à Londres le samedi 6 juin… Séducteur à la ville comme à l`écran, au point d`avoir été marié quatre fois (notamment avec Kim Novak) mais également pressenti pour incarner 007 dans « James Bond contre Dr No » ce qu`il refusa pour éviter d`être tributaire d`un contrat à long […]

Le Britannique RICHARD JOHNSON est décédé à Londres le samedi 6 juin…

Séducteur à la ville comme à l`écran, au point d`avoir été marié quatre fois (notamment avec Kim Novak) mais également pressenti pour incarner 007 dans « James Bond contre Dr No » ce qu`il refusa pour éviter d`être tributaire d`un contrat à long terme, le ténébreux Richard Johnson disparu le 6 juin dernier restera dans les mémoires des cinéphiles grâce à son interprétation énergique du docteur John Markway tentant de percer le mystère de « La Maison du Diable » (« The Haunting ») de Robert Wise. Venu du théâtre où il joua dans la troupe de John Gielguld, après s`être engagé dans la marine durant la guerre ce n`est que dans les années 50 qu`il apparaît à l`écran, d`abord à la télévision puis progressivement au cinéma. Ainsi le voit on dans des seconds rôles (La proie des vautours, Les bijoux du pharaon) avant qu`en 1963 la terrifiante « Maison du Diable » ne lui ouvre davantage les portes d`Hollywood où il alterne séries et long-métrages jusqu`à l`année dernière, figurant au générique des «Mystères» d`Orson Welles, de «Cosmos 1999», d` «Arabesque» ou de «Magnum». Et surtout d`un « Sherlock Holmes et la croix du sang » où il campait Watson auprès d`un surprenant Charlton Heston, tout en renouant avec l`horreur en enchainant dans les années 70 et 80 des apparitions dans des productions transalpines telles que « Emilie, l`enfant des ténèbres, Le continent des hommes poissons, L`enfer des zombies » et « Le grand alligator », sans oublier un passage dans « Le club des monstres » de Roy Ward Baker. On le retrouve en vieil homme distingué dans « Lara Croft » en 2001 et même en narrateur dans une transposition de « The Raven » d`Edgar Poe signée David DeCoteau en 2007. Producteur et scénariste à l`occasion, Richard Johnson aurait du célébrer ses 88 ans le 30 juillet prochain.