LE DÉSERT DU MASSACRE

samedi 23 décembre 2023

 

Catégorie(s):

Extrait:
Un hommage à deux classiques de l’horreur

LE DÉSERT DU MASSACRE

Réalisateur d’origine allemande, multi-récompensé pour ses précédents films d’horreur (« Blind », 2019, « Pretty Boy », 2022), auquel on doit le remake de « Blood Feast » en 2016, Marcel Walz a dirigé « Brute 1976 » en postproduction, d’après un scénario de Joe Knetter (« Desert Moon », « Hanukkah », « Monsterland »). Le film débute avec l’histoire de Raquel et de sa petite amie, dont la voiture tombe en panne au milieu de nulle part alors qu’elles se rendent à une séance photo dans le désert pour célébrer le bicentenaire des U.S.A. Elles tombent sur une mine abandonnée et l’explorent, tandis que le groupe de séance photo la remplace par la maquilleuse Sunshine, puis trouve la ville abandonnée de Savage, qui a une passé violent mais s’avère l’endroit idéal pour prendre des photos. Cependant, une famille de psychopathes masqués s’est appropriée la ville et est déterminée à ce qu’elle soit à la hauteur de son nom. « Brute » est notre lettre d’amour à Massacre à la tronçonneuse, que je considère comme le plus grand film d’horreur de tous les temps. Tourner dans le désert a présenté de nombreux défis, mais nos acteurs et notre équipe ont vraiment livré quelque chose de spécial » a déclaré le scénariste. «J’ai toujours été un grand fan de « The Texas Chain Saw Massacre » et « La colline a des yeux », à la fois les originaux et les remakes. « Brute 1976 » a été une expérience incroyable à tourner : il faisait chaud, c’était sale et c’était sanglant. Je suis sûr que le public ressentira cela à l’écran» ajoute le réalisateur.