Le réalisateur espagnol Paco Plazza tourne son nouveau film d’horreur : « El Expediente » à Madrid et Guadalajara…

jeudi 14 juillet 2016

 

Catégorie(s):

Extrait:
Le réalisateur espagnol Paco Plazza tourne son nouveau film d’horreur : « El Expediente » à Madrid et Guadalajara… Tourné ces jours-ci et jusque fin août dans les provinces voisines de Madrid et Guadalajara, « El Expediente » est le quatrième film en solitaire de Paco Plaza (« L’enfer des loups », « Les enfants d’Abraham », « REC 3 : Genesis »), ayant pour […]

Le réalisateur espagnol Paco Plazza tourne son nouveau film d’horreur : « El Expediente » à Madrid et Guadalajara…

Tourné ces jours-ci et jusque fin août dans les provinces voisines de Madrid et Guadalajara, « El Expediente » est le quatrième film en solitaire de Paco Plaza (« L’enfer des loups », « Les enfants d’Abraham », « REC 3 : Genesis »), ayant pour vedette Ana Torrent, dont la carrière, depuis « L’Esprit de la ruche », en 1973, a souvent flirté avec le cinéma insolite ibérique (« Cria Cuervos », « Vacas », « Tesis », « Les témoins du Mal »). Le métrage, qui sortira sur les écrans l`an prochain sous la bannière de Sony Pictures est une histoire d’horreur inquiétante qui s’inspire de faits réels (et surnaturels à la fois) sur lesquels la police a enquêté au cours des dernières décennies. Selon Plaza, « El Expediente » explore un mystère jamais résolu, ce qui nous entraînera dans un voyage terrifiant où la peur prendra une nouvelle dimension en se répandant au-delà de l’écran pour nous poursuivre jusqu’à notre foyer ». La troupe du film comprend également des acteurs débutants qui donneront la réplique à Consuelo Trujillo, Sonia Almarcha, Maru Valdivieso et Leticia Dolera. Cette dernière, ravissante actrice qui interprétait le personnage de Clara dans « REC 3 : Genesis », vue également dans « Holmes & Watson. Madrid Days » de José Luis Garci, où Sherlock Holmes et son fidèle collaborateur se rendent dans la capitale ibérique pour rechercher Jack l’Eventreur, est d’ailleurs l’épouse de Plazza. Lequel a produit le premier long-métrage de sa compagne en tant que réalisatrice, « Requisitos para ser una persona normal », une comédie romantique qui a décroché trois prix au Festival de Malaga en 2015 et a été nominé pour les Goya du meilleur nouveau réalisateur, du meilleur espoir masculin pour Manuel Burque et du meilleur montage pour David Gallart, un habitué de l’univers sombre des films « REC ».