Le reboot de THE WOLFMAN dans un contexte contemporain ? (voir ci-dessous)

vendredi 21 novembre 2014

 

Catégorie(s):

Extrait:
Ecrit par Aaron Guzikowski (showrunner de « The Red Road ») le reboot de « The Wolf Man » que prépare Universal s`inscrit, on le sait, dans le cadre de son (vaste) projet de ressusciter tous les monstres classiques de son catalogue. C`est à la célèbre firme que l`on doit, rappelons-le, les classiques de l`épouvante des années 30 tels […]

Ecrit par Aaron Guzikowski (showrunner de « The Red Road ») le reboot de « The Wolf Man » que prépare Universal s`inscrit, on le sait, dans le cadre de son (vaste) projet de ressusciter tous les monstres classiques de son catalogue. C`est à la célèbre firme que l`on doit, rappelons-le, les classiques de l`épouvante des années 30 tels « Dracula, Frankenstein, La Fiancée de Frankenstein, Le Loup-Garou, La Momie », etc, sous l`impulsion de Carl Laemmle Jr., alors âgé de 22 ans, qui était le fils de Carl Laemmle, fondateur d`Universal Pictures, jeune passionné qui oeuvra pour la firme jusqu`à la version de Show Boat de 1936. Non seulement le nouveau « Wolf Man » ignorera la version de 2010, mais, en outre, ne mettra guère l`accent sur l`horreur. « Nous avons essayé au fil des ans de faire des films de monstres – sans succès, en fait. Et l’on a eu un épiphanie à ce sujet, qui est que le genre « horreur » a atteint un plafond. Ce n`est pas global. Il y a une raison pour laquelle les personnages de monstres durent, génération après génération. Donc, nous avons pris le temps de bien étudier le sujet, et nous nous sommes fixés sur une idée, qui est de retirer ces créatures du contexte de l`horreur, et de les plonger davantage dans le genre action-aventure, de les replacer dans le contexte contemporain, emmenant ces personnages incroyablement riches et complexes dans le monde d`aujourd`hui, de les réinventer pour les réintroduire à destination d`un public contemporain » déclare l`un des exécutifs d`Universal. Rétrospectivement, l`orientation du récent « Dracula Untold » s`explique donc clairement : elle n`était pas l`effet du hasard mais une conséquence de l`orientation décidée par la major concernant ce type de films. On ne peut que déplorer que le pourtant passionnant « Wolf Man » initié par Benicio Del Toro et habilement réalisé (en catastrophe, qui plus est….) par Joe Johnston n`ait pas obtenu le succès escompté, ni auprès du grand public, ni auprès des fans (divisés à son sujet). Cela nous aurait évité ces projets de reboot tels qu`ils se présentent et qui n`augurent donc rien de bon….

Précédentes news du : 12 novembre 2014

Universal a sollicité Aaron Guzikowski (« Prisoners ») pour écrire un reboot du « Loup-Garou » original de 1941 dirigé par George Waggner avec Claude Rains et Lon Chaney Jr. dans le rôle-titre, oeuvre qui engendra à l`époque 4 demi-suites, Frankenstein rencontre le loup-garou (1943), La Maison de Frankenstein (1944), La Maison de Dracula (1945) et Deux nigauds contre Frankenstein (1948). On se souvient que la major avait déjà tenté un remake en 2010, qui hélas ne remporta aucun succès malgré ses évidentes qualités. La franchise, quoi qu`il en soit, célébrera son 75e anniversaire en 2016.