Les yeux sans visage (1959)

mardi 26 octobre 2010

 

Catégorie(s):

Extrait:
Georges Franju a dit d’Edith Scob, que plutôt que d’être une inspiration pour ses films, elle était une âme sœur, une incarnation de magie et de fragilité, et que sa présence était une projection d’une part de lui même.
Immortalisée pour son rôle de Christiane dans « Les Yeux sans visages « , Edith Scob est actrice depuis […]

Georges Franju a dit d’Edith Scob, que plutôt que d’être une inspiration pour ses films, elle était une âme sœur, une incarnation de magie et de fragilité, et que sa présence était une projection d’une part de lui même.
Immortalisée pour son rôle de Christiane dans « Les Yeux sans visages « , Edith Scob est actrice depuis plus de 40 ans. Elle a également tournée dans « Thérèse Desqueyroux »  (1962), « Judex » (1963) et « Thomas l’imposteur » (1964) pour Franju.
Elle a plus récemment joué dans « La question humaine « (2007), » Didine » (2008) et « L’heure d’été » (2008), rôle pour lequel elle a été nominée aux Césars.

Georges Franju a dit d’Edith Scob, que plutôt que d’être une inspiration pour ses films, elle était une âme sœur, une incarnation de magie et de fragilité, et que sa présence était une projection d’une part de lui même.
Immortalisée pour son rôle de Christiane dans « Les Yeux sans visages « , Edith Scob est actrice depuis plus de 40 ans. Elle a également tournée dans « Thérèse Desqueyroux »  (1962), « Judex » (1963) et « Thomas l’imposteur » (1964) pour Franju.
Elle a plus récemment joué dans « La question humaine « (2007), » Didine » (2008) et « L’heure d’été » (2008), rôle pour lequel elle a été nominée aux Césars.

Georges Franju a dit d’Edith Scob, que plutôt que d’être une inspiration pour ses films, elle était une âme sœur, une incarnation de magie et de fragilité, et que sa présence était une projection d’une part de lui même.
Immortalisée pour son rôle de Christiane dans « Les Yeux sans visages « , Edith Scob est actrice depuis plus de 40 ans. Elle a également tournée dans « Thérèse Desqueyroux »  (1962), « Judex » (1963) et « Thomas l’imposteur » (1964) pour Franju.
Elle a plus récemment joué dans « La question humaine « (2007), » Didine » (2008) et « L’heure d’été » (2008), rôle pour lequel elle a été nominée aux Césars.

Georges Franju a dit d’Edith Scob, que plutôt que d’être une inspiration pour ses films, elle était une âme sœur, une incarnation de magie et de fragilité, et que sa présence était une projection d’une part de lui même.
Immortalisée pour son rôle de Christiane dans « Les Yeux sans visages « , Edith Scob est actrice depuis plus de 40 ans. Elle a également tournée dans « Thérèse Desqueyroux »  (1962), « Judex » (1963) et « Thomas l’imposteur » (1964) pour Franju.
Elle a plus récemment joué dans « La question humaine « (2007), » Didine » (2008) et « L’heure d’été » (2008), rôle pour lequel elle a été nominée aux Césars.

Georges Franju a dit d’Edith Scob, que plutôt que d’être une inspiration pour ses films, elle était une âme sœur, une incarnation de magie et de fragilité, et que sa présence était une projection d’une part de lui même.
Immortalisée pour son rôle de Christiane dans « Les Yeux sans visages « , Edith Scob est actrice depuis plus de 40 ans. Elle a également tournée dans « Thérèse Desqueyroux »  (1962), « Judex » (1963) et « Thomas l’imposteur » (1964) pour Franju.
Elle a plus récemment joué dans « La question humaine « (2007), » Didine » (2008) et « L’heure d’été » (2008), rôle pour lequel elle a été nominée aux Césars.