Maître de l`animation nippone, le cinéaste Satoshi Kon est décédé le hier à l`âge de 47 ans, des suites d`un cancer (voir ci-de

mercredi 25 août 2010

 

Catégorie(s):

Extrait:
Maître de l`animation nippone, auteur des excellents « Perfect Blue », « Millennium Actress », « Tokyo Godfathers » et « Paprika » (influence vraisemblable d` »Inception » de Christopher Nolan), le cinéaste Satoshi Kon est décédé le hier à l`âge de 47 ans, des suites d`un cancer. Né le 12 octobre 1963, il avait commencé sa carrière comme mangaka dans les années 80/90, étant […]

Maître de l`animation nippone, auteur des excellents « Perfect Blue », « Millennium Actress », « Tokyo Godfathers » et « Paprika » (influence vraisemblable d` »Inception » de Christopher Nolan), le cinéaste Satoshi Kon est décédé le hier à l`âge de 47 ans, des suites d`un cancer. Né le 12 octobre 1963, il avait commencé sa carrière comme mangaka dans les années 80/90, étant notamment l`assistant de Katsuhiro Otomo sur « Akira »; avant de se diriger dans l`animation et de travailler comme artiste de décors sur de nombreux films (tels « Patlabor 2 » de Mamoru Oshii ou « Roujin Z » d`Otomo). Puis, en 1995, écrira l`épisode « Magnetic Rose » du film de science-fiction en trois volets Memories, tournant son premier long-métrage en 1997, le remarqué Perfect Blue, qui suit l`histoire de Mina, un idole de la pop abandonnant la variété pour le cinéma et se retrouve entourée de cadavres, réalité et fantasmes se mêlant étroitement dans cette oeuvre envoûtante. Ces derniers temps, il était en ppstproduction sur son cinquième film, « The Dreaming Machine », une fresque rétro-futuriste destinée à un public plus jeune qu`à son habitude et produite au sein du Studio Madhouse, dont, fidèle à ses principes, il avait rédigé le scénario. Outre ses longs-métrages, Satoshi Kon avait développé la série télévisée « Paranoïa Agent », où il revisitait son univers et les idées qu`il n`avait pas pu exploiter sur le grand écran.