Précurseur du cinéma fantastique au Chili, Jorge Olguin tourne actuellement « Caleuche », un projet qu`avait annoncé en son temps

vendredi 11 novembre 2011

 

Catégorie(s):

Extrait:
Précurseur du cinéma fantastique au Chili, Jorge Olguin, originaire de Santiago, est l`un des jeunes réalisateurs de genre les plus remarquables d`Amérique latine. Fanatique du cinéma d`horreur dés l`enfance, il tournera adolescent, quantité de films d`épouvante faits maison. Plus tard à l`université, il réalisera plusieurs courts métrages récompensés dans des festivals. En 1999, Angel Negro, […]

Précurseur du cinéma fantastique au Chili, Jorge Olguin, originaire de Santiago, est l`un des jeunes réalisateurs de genre les plus remarquables d`Amérique latine. Fanatique du cinéma d`horreur dés l`enfance, il tournera adolescent, quantité de films d`épouvante faits maison. Plus tard à l`université, il réalisera plusieurs courts métrages récompensés dans des festivals. En 1999, Angel Negro, son premier long, a été tourné avec un budget de seulement 25.000 dollars, et s`est avéré un succès du box-office. En 2002, il signe Eternal Blood, une oeuvre atypique sur les vampires, faite avec moins de 300.000 dollars, qui remporte également un vif succès au Chili. A présent, il vient d`entamer le tournage de son troisième film, « Caleuche : El Llamado Del Mar » (« Caleuche : l`appel de la mer »), qui s`intéresse à une biologiste malade en phase terminale, basée à Boston, laquelle, tenant une promesse faite à son père, part visiter l`île de ses ancêtres, où elle découvre les liens de sa famille à un vaisseau fantôme, Caleuche. Le métrage se tourne actuellement sur l`ile de Chiloe, aux larges du Chili. « Ce sera un film vraiment effrayant » annonce Olguin. « Nous nous concentrons pour le rendre horrifique et terrifiant, et avons travaillé dur sur les étonnantes créatures ». Budgété à 2 millions de dollars, un coût largement au dessus de la moyenne pour cette contrée, Caleuche comprend des effets spéciaux digitaux ainsi que des maquettes grandeur nature d`un large voilier construit dans un hangar de Santiago, où des intérieurs seront tournés. «J`ai appris l`histoire de la Caleuche à l`école » explique le cinéaste. « C`est un navire hanté qui se déplace entouré d`un brouillard mystérieux, et prend les âmes de ceux qui croisent son chemin. Mais ce n`est pas une histoire «fictive» : elle fait partie de la mythologie de Chiloé, l`île du Sud où il a censément été vu. Non seulement les gens sur l`île croient en l’existence de ce navire, mais beaucoup d`entre eux affirment avoir réellement vu !». Rappelons qu’à l`origine, ce projet avait été annoncé en 2006 avec Guillermo del Toro à bord en tant que producteur exécutif.