Présenté ces jours-ci au Festival de Tribeca, « The Machine » est un nouveau thriller de SF britannique (voir ci-dessous)

vendredi 19 avril 2013

 

Catégorie(s):

Extrait:
Présenté ces jours-ci au Festival de Tribeca, « The Machine » est un nouveau thriller de SF britannique, écrit et dirigé par Caradog James, avec Caity Lotz (The Pact). Dans un monde appauvri plongé dans une guerre froide avec un nouvel ennemi, le ministère de la Défense de Grande-Bretagne est sur le point de développer une arme […]

Présenté ces jours-ci au Festival de Tribeca, « The Machine » est un nouveau thriller de SF britannique, écrit et dirigé par Caradog James, avec Caity Lotz (The Pact). Dans un monde appauvri plongé dans une guerre froide avec un nouvel ennemi, le ministère de la Défense de Grande-Bretagne est sur le point de développer une arme apte à changer la donne. Chercheur principal, le scientifique Vincent McCarthy (Toby Stephens) apporte la réponse avec sa création, «La Machine», un androïde doté d`aptitudes inégalées. Quand un bug de programmation conduit un premier prototype à détruire son laboratoire, McCarthy enrôle l`experte en intelligence artificielle Ava (Caity Lotz) pour l`aider à exploiter le plein potentiel d`une machine de combat vraiment consciente.

Précédentes news du 22 juin 2012 :

En tournage à partir du 23 juillet à Cardiff, « The Machine », second long-métrage du Britannique James Caradog est un thriller de SF produit par John Giwa-Amu de Red and Black Films, Jamie Carmichael en étant le producteur exécutif. Caity Lotz (« The Pact ») et Toby Stephens (« Severance ») sont les vedettes de cette histoire mêlant les thématiques de « Terminator » et de « Hardware », située dans un proche futur où le monde est plongé dans une nouvelle guerre froide, le ministère britannique de la Défense étant sur le point de développer un soldat robotisé. Ce soldat, appelé La Machine, a l`apparence d`un être humain, mais possède une force, une vitesse de déplacement et une brutalité la force au-delà de toute personne vivante. Le projet est presque terminé quand se produit un bug dans la programmation, un effet secondaire ayant pour conséquence que le prototype détruit le laboratoire et tous ceux en travers de sa route. Sans se laisser décourager par ce revers, le scientifique en chef Vincent McCarthy continue en secret son travail obsessionnel sur la Machine, loin des regards indiscrets de ceux qui cherchent à la détruire.