R.I.P. BUD SPENCER (1929-2016) (voir ci-dessous)

mardi 28 juin 2016

 

Catégorie(s):

Extrait:
Décédé à Rome le 7 juin à l’âge de 86 ans, l’acteur Carlo Pedersoli, plus connu sous le nom de scène de Bud Spencer, également scénariste et producteur pour la télévision, ancien sportif de haut niveau, était surtout connu pour ses westerns-spaghettis humoristiques tournés en duo avec Terence Hill (alias Mario Girotti), comme « On […]

Décédé à Rome le 7 juin à l’âge de 86 ans, l’acteur Carlo Pedersoli, plus connu sous le nom de scène de Bud Spencer, également scénariste et producteur pour la télévision, ancien sportif de haut niveau, était surtout connu pour ses westerns-spaghettis humoristiques tournés en duo avec Terence Hill (alias Mario Girotti), comme « On l’appelle Trinita » (1970). Mais il était également apparu dans plusieurs films fantastiques ou relevant du genre, tel le giallo « Quatre mouches de velours gris » (1971) de Dario Argento où il campait un pittoresque personnage appelé «Dieu». Né le 31 octobre 1929 dans le quartier napolitain de Santa Lucia, il fut le premier Italien à descendre sous la minute dans un 100m nage libre, se présentant, dans cette catégorie, aux Jeux Olympiques à Helsinki en 1952 et à Melbourne en 1956. Ayant fait des études d’avocat, mais passionné de comédie, et doté d’une solide carrure (colosse frôlant les deux mètres et dépassant la centaine de kilos), on le retrouve dès 1950 dans « Quel fantasma di moi marito » de Camillo Mastrocinque, suivi de « Quo Vadis » (1951) de Mervyn MeRoy et Anthony Man, où il joue un membre de la Garde Prétorienne. C’est en 1967 qu’il changera son nom d’artiste pour «Bud Spencer», en hommage à Spencer Tracy et à la marque de bière américaine Budweiser. Faisant équipe avec son compatriote Terence Hill, rencontré sur le tournage du précité « Quo Vadis », il figurera avec lui dans des succès internationaux tels que « Les Quatre de l’Ave Maria » (1968) ou les deux « Trinita », le duo tournant au total 18 films ! Après être apparu dans « Maintenant, on l’appelle Plata » (1972), il devint pilote et propriétaire d’une compagnie aérienne, Mistral Air, qu’il fonda en 1984. Puis s’intéressa à l’industrie des vêtements pour enfants. En 2005, il s’essaie, sans succès, à la politique, comme conseiller régional dans le Latium pour le parti de centre droit Forza Italia, à la demande du premier ministre d’alors, Silvio Berlusconi. Dans le genre qui nous concerne, Bud Spencer, après le péplum « Annibal » (1959) participa au « Sheriff Charly et les extraterrestres » (1979) de Michele Lupo, dans le rôle du shérif, où il est aidé par un jeune alien. Il incarna ensuite, dans « Aladdin » (1986) de Bruno Corbucci, un génie âgé de 200 ans et réveille dans le Miami contemporain par un teenager, auquel il accordera plusieurs vœux. Dans « Un piede in paradiso » (1991), il est un chauffeur de taxi qui, après avoir gagné le gros lot à la loterie nationale, se voit solliciter par un ange et du diable pour le convaincre de faire le bien ou le mal. « Al limite » (1997), d’Eduardo Campoy, avec Béatrice Dalle, est un thriller d’horreur espagnol, mettant en scène un serial-killer. Enfin, il jouera un faux Bud Spencer dans l’épisode «On l’appelait Bruce» de la série humoristique «Ninja the Mission Force» (2013).