Ratu Kala Jengking : défigurée

vendredi 27 mars 2020

 

Catégorie(s):

Extrait:
Une femme atteinte d’une horrible maladie trouve secours auprès d’une sorcière. Badaruddin Azmi est un directeur photo et réalisateur de Malaisie auquel on doit depuis 30 ans une vingtaine de films de tout genre. Il avait abordé l’horreur en 2007 avec Syaitan, et vient de faire un comeback dans ce domaine avec Ratu Kala Jengking, […]

Une femme atteinte d’une horrible maladie trouve secours auprès d’une sorcière.

Badaruddin Azmi est un directeur photo et réalisateur de Malaisie auquel on doit depuis 30 ans une vingtaine de films de tout genre. Il avait abordé l’horreur en 2007 avec Syaitan, et vient de faire un comeback dans ce domaine avec Ratu Kala Jengking, sorti le 27 février dans cette contrée. Une maladie mystérieuse rend le visage de Siti si désagréable à regarder que les villageois commencent à se moquer d’elle et Awang, l’homme qu’elle aime, l’abandonne. L’une de ses meilleures amies, Mawar, est secrètement heureuse car elle nourrit des sentiments pour Awang, mais leur autre meilleure amie, Teratai, l’a avertie de ne pas détruire leur amitié en jouant avec la relation de Siti et Awang. Rejetée par presque tout le monde, Siti, en quête d’amitié, se tourne vers un bûcheron nommé Nadim. Mawar veut que Siti quitte définitivement le village, aussi un jour, quand elle entend parler d’une sorcière dans les montagnes qui peut guérir n’importe quelle maladie, elle en parle à Siti. Teratai essaie de l’arrêter mais Siti est déterminée à aller trouver la sorcière pour guérir son visage.

https://www.youtube.com/watch?v=X_4Gx1rJKVM