Sacrifice : meurtre mystérieux en Norvège

mardi 24 novembre 2020

 

Catégorie(s):

Extrait:
Un film britannique sur une île norvégienne dans une ambiance lovecraftienne. Dans la lignée des œuvres inspirées de Lovecraft et de celles dérivées de The Wicker Man comme Midsommar, le britannique Sacrifice, basé sur une nouvelle de Paul Kane, a été coréalisé par Andy Collier et Toor Mian, le duo responsable de Charismata en 2017, […]

Un film britannique sur une île norvégienne dans une ambiance lovecraftienne.

Dans la lignée des œuvres inspirées de Lovecraft et de celles dérivées de The Wicker Man comme Midsommar, le britannique Sacrifice, basé sur une nouvelle de Paul Kane, a été coréalisé par Andy Collier et Toor Mian, le duo responsable de Charismata en 2017, film d’horreur psychologique à propos d’une enquêtrice dont la santé mentale commence à se démêler alors qu’elle enquête sur une série de meurtres rituels brutaux. Dans Sacrifice, après la mort de sa mère, Isaac Pickman, accompagné de sa femme enceinte Emma, arrive sur une île norvégienne éloignée d’une beauté saisissante dont les habitants sont peu accueillants jusqu’à ce qu’Isaac annonce qu’il est né ici et a hérité de la maison de son père. À peine le couple s’est-il installé dans la demeure – qu’Emma envisage de vendre par la suite – qu’ils reçoivent la visite de la flic locale Renate qui commence à poser des questions sur le meurtre du père d’Isaac, soulignant la présence de taches de sang sur le tapis, bien que ce soit la première fois qu’il en ait entendu parler. Dans le rôle de l’inspectrice, on retrouve Barbara Crampton, déjà vue dans 4 adaptations d’histoires de H.P. Lovecraft (Re-Animator, From Beyond, Castle Freak et The Evil Clergyman). Elle vient de jouer également dans Jakob’s Wife, récit d’horreur surnaturel de Travis Stevens qu’elle a produit avec Bob Portal et Inderpal Singh d’AMP, avec Larry Fessenden, où elle interprète Anne, une femme mariée d’une petite ville, qui a le sentiment que sa vie s’est rétrécie au cours des 30 dernières années. Rencontrer « Le Maître » lui apporte un nouveau sentiment de puissance et une envie de vivre plus audacieuse. Cependant, le changement s’accompagne d’un lourd tribut. « Depuis que nous avons fait We Are Still Here ensemble, en 1975, j’avais hâte de raconter des histoires plus effrayantes avec Barbara et Larry », a déclaré Stevens. « Jakob’s Wife a été l’occasion pour nous de creuser profondément dans la vie de ces personnages de fiction et de les tester d’une manière que les fans de genre vont adorer voir, je pense ».