SHAITAAN

mardi 14 mai 2024

 

Catégorie(s):

Extrait:
UN EXCELLENT FILM D’HORREUR INDIEN À VOIR SUR NETFLIX

 

Notre critique par Erwan Bargain (responsable de la rubrique VOD)

 

SHAITAAN

Une œuvre à la fois surprenante et intense ****

Inde. 2024. Réal.: Vikas Bahl.. 2h12.. (Netflix).

 

Bakir et sa famille se rendent, pour le week-end, dans leur luxueuse résidence secondaire. Mais leur séjour vire rapidement au cauchemar quand un inconnu frappe à leur porte. Ce dernier, qui s’avère être un démon, va prendre possession de la fille du couple…

 

Production horrifique d’une efficacité incontestable, Shaitaan illustre, une fois de plus, la vitalité du cinéma indien. Ce long-métrage signé Vikas Bahl mêle en effet, avec habileté, angoisse et surnaturel et nous plonge dans une histoire de démons qui, à défaut d’être révolutionnaire, rivalise sans problème avec bon nombre de productions américaines. D’une durée de 2h12, le film débute ainsi tranquillement et, dans sa première demi-heure, se concentre sur la famille de Kabir avant d’introduire le personnage de Vanraj qui fait alors basculer le récit dans le fantastique. À partir du moment où le démon prend possession de Jahnvi, le réalisateur fait monter la tension crescendo jusqu’au dénouement, intense et hypnotique. S’il s’autorise quelques effusions de sang, Bahl s’attache, avant tout, à développer une atmosphère angoissante et nous offre des scènes remarquables, à l’image de cette séquence avec les feuilles de thé ou encore celle, perturbante, où Vanraj oblige la fille à danser. S’appuyant sur une réalisation solide et des décors soignés (le temple perdu au fond de la forêt), le cinéaste bénéficie, en outre, d’une interprétation magistrale qui contribue grandement à la réussite du métrage. Les comédiens incarnant la famille Rishi sont impeccables, tout comme Madhavan qui se glisse avec charisme et conviction dans la peau de l’être démoniaque. À cela s’ajoute un épilogue surprenant qui souligne l’importance du lien unissant des parents à leurs enfants et qui nous questionne également sur notre conception du divin. Autant d’éléments qui font de Shaitaan une œuvre hautement recommandable.

 

Erwan BARGAIN