Steven Spielberg produit une nouvelle version du « Tour d’Ecrou » d’Henry James, confiée à Juan Carlos Fresnadillo («28 semaine

vendredi 11 mars 2016

 

Catégorie(s):

Extrait:
Steven Spielberg produit une nouvelle version du « Tour d’Ecrou » d’Henry James, confiée à Juan Carlos Fresnadillo («28 semaines») Le réalisateur espagnol Juan Carlos Fresnadillo («28 semaines», «Intruder») a été engagé par Amblin Entertainment pour diriger une nouvelle adaptation du «Tour d’écrou» d’Henry James, intitulée «Haunted». Publiée en 1898, cette ghost-story gothique donna lieu […]

Steven Spielberg produit une nouvelle version du « Tour d’Ecrou » d’Henry James, confiée à Juan Carlos Fresnadillo («28 semaines»)

Le réalisateur espagnol Juan Carlos Fresnadillo («28 semaines», «Intruder») a été engagé par Amblin Entertainment pour diriger une nouvelle adaptation du «Tour d’écrou» d’Henry James, intitulée «Haunted». Publiée en 1898, cette ghost-story gothique donna lieu à de nombreux films et téléfilms, dont un musical en 1959 de Peter Morley, suivi des Innocents, le chef-d’œuvre de Jack Clayton (1961), «Die Sündigen Engel» de Ludwig Cremer» (1962), « Le corrupteur », une préquelle de Michael Winner (1971), «Le Tour d’Ecrou» de Raymond Rouleau, avec Robert Hossein, Marie-Christine Barrault et Suzanne Flon (1974), un excellent téléfilm de Dan Curtis la même année avec Lynn Redgrave, « Otra vuelta de tuerca » d’Eloy de la Iglesia (1985), « Le Tour d’écrou » de Rusty Lemorande avec Julian Sands et Stéphane Audran (1992), «The Haunting of Helen Walker» de Tom McLoughlin (1995), « Presence of Mind » d’Antoni Aloy avec Sadie Frost et Jack Taylor (1999), «The Turn of the Screw» de Ben Bolt (1999), Nick Millard (2003), Benjamin Britten (2004) et Tim Fywell (2009), « In a Dark Place », coproduction anglo-luxembourgeoise de Donato Rotunno (2006), et encore d’autres musicaux télévisés, respectivement en 1982, 199O et 1991. Scénarisé par Chad Hayes et Carey Hayes (« The Conjuring »), ce nouveau film est un projet-passion pour Steven Spielberg, lequel désirait absolument refaire un film effrayant, comme à l’époque de ses débuts. Peut-être que le succès de « La dame en noir » et de sa séquelle l’aura inspiré, tout comme celui des « Autres » d’Alejandro Amenabar, qui s’inscrivent dans des contextes proches. Roy Lee, John Middleton et Scott Bernstein en seront les producteurs. Dans le court réct d’Henry James, une jeune femme est engagée par un riche célibataire pour veiller sur ses neveu et nièce, Flora et Miles. Orphelins, qui vivent dans une vaste propriété isolée à la campagne. Le comportement des enfants semble de plus en plus étrange à la gouvernante. Elle se rend compte, peu à peu, d`effrayantes apparitions, dont celle d`un homme, un ancien serviteur, Peter Quint, qui entretenait une liaison avec la précédente gouvernante, miss Jessel. Les deux sont morts peu avant son arrivée, mais ils semblent toujours exercer sur les enfants une attirance maléfique. Elle essaye de les en détourner…