The Divine Tragedies

lundi 8 septembre 2014

 

Catégorie(s):

Extrait:
Le scénariste et réalisateur Jose Prendes (« The Haunting of Whaley House ») tourne actuellement « The Divine Tragedies », basé sur une célèbre affaire de meurtre datant de 1924. Nathan Leopold et Richard Loeb, tous deux originaires de Chicago, étaient deux riches étudiants en droit, arrêtés et condamnés à l`âge de 19 ans et 18 ans pour le […]

Le scénariste et réalisateur Jose Prendes (« The Haunting of Whaley House ») tourne actuellement « The Divine Tragedies », basé sur une célèbre affaire de meurtre datant de 1924. Nathan Leopold et Richard Loeb, tous deux originaires de Chicago, étaient deux riches étudiants en droit, arrêtés et condamnés à l`âge de 19 ans et 18 ans pour le meurtre (le 21 mai 1924) de Bobby Franks, un jeune garçon de 14 ans. Ils avaient préparé plusieurs mois à préparer leur crime. Passant à l`action, ils l`assassinent froidement et versent de l`acide chlorhydrique sur le corps pour rendre l`identification plus difficile, avant de faire une demande de rançon auprès de la mère du garçon. Cette affaire eut un certain retentissement dans la mesure où la seule motivation de Leopold et Loeb était de tenter de prouver leur supériorité et d`essayer de commettre un crime parfait. La froideur de leurs intentions marqua l`opinion publique et fit de ce procès l`un des plus retentissants de l`époque. Cette histoire influença plusieurs films, pièces de théâtre et oeuvres de fiction comme « La Corde » de Patrick Hamilton qui inspira à Hitchcock son film. « The Divine Tragedies » voit quant à lui Charles Brubaker (Graham Denman) et son demi-frère Thomas Lo Bianco (Jon Kondelik) concocter un jeu mortel pour tester leur intelligence supérieure contre le faible esprit des masses. Ce jeu finira par les conduire à assassiner : ainsi quand Geneviève, une jolie mère célibataire, entre dans leur vie, ils ont enfin trouvé la fille parfaite pour leur premier meurtre. Mais des problèmes se posent lorsqu`ils découvrent rapidement que le détective Homer Gaule, un flic avec un don très spécial, est à leur recherche. « C`est un film de tueur en série, mais différent de ceux que vous avez pu voir précédemment » explique Prendes. «Je sais que les gens disent toujours ça, mais je pense vraiment que le film en fera la démonstration. C`est « American Psycho » mixé à « Videodrome » par l`intermédiaire de John Carpenter. Je voulais faire quelque chose qui surprendrait vraiment les gens. Pas simplement d`une manière sanglante, ce qui est facile, mais élégamment. De la même façon qu`un film de David Lynch peut être beau et surprenant ». Le métrage est produit par Jon et James Kondelik, via leur firme Dual Visions. C`est le premier titre de nombreux autres à venir. « Notre société vise à produire des longs-métrages qui livrent au public audience des expériences uniques», affirment les Frères Kondelik. «Les gens ne seront pas en mesure d`oublier les choses qu`ils auront vues dans « The Divine Tragedies ».

THE DIVINE TRAGEDIES

voir la bande annonce :

Le scénariste et réalisateur Jose Prendes (« The Haunting of Whaley House ») a signé « The Divine Tragedies », basé sur ​une célèbre affaire de meurtre datant de 1924. Nathan Leopold et Richard Loeb, tous deux originaires de Chicago, étaient deux riches étudiants en droit, arrêtés et condamnés à l`âge de 19 ans et 18 ans pour le meurtre (le 21 mai 1924) de Bobby Franks, un jeune garçon de 14 ans. Ils avaient préparé plusieurs mois à préparer leur crime. Passant à l`action, ils l`assassinent froidement et versent de l`acide chlorhydrique sur le corps pour rendre l`identification plus difficile, avant de faire une demande de rançon auprès de la mère du garçon. Cette affaire eut un certain retentissement dans la mesure où la seule motivation de Leopold et Loeb était de tenter de prouver leur supériorité et d`essayer de commettre un crime parfait. La froideur de leurs intentions marqua l`opinion publique et fit de ce procès l`un des plus retentissants de l`époque. Cette histoire influença plusieurs films, pièces de théâtre et oeuvres de fiction comme « La Corde » de Patrick Hamilton qui inspira à Hitchcock son film. « The Divine Tragedies » voit quant à lui Charles Brubaker (Graham Denman) et son demi-frère Thomas Lo Bianco (Jon Kondelik) concocter un jeu mortel pour tester leur intelligence supérieure contre le faible esprit des masses. Ce jeu finira par les conduire à assassiner : ainsi quand Geneviève, une jolie mère célibataire, entre dans leur vie, ils ont enfin trouvé la fille parfaite pour leur premier meurtre. Mais des problèmes se posent lorsqu`ils découvrent rapidement que le détective Homer Gaule, un flic avec un don très spécial, est à leur recherche. « C`est un film de tueur en série, mais différent de ceux que vous avez pu voir précédemment » explique Prendes. «Je sais que les gens disent toujours ça, mais je pense vraiment que le film en fera la démonstration. C`est « American Psycho » mixé à « Videodrome » par l`intermédiaire de John Carpenter. Je voulais faire quelque chose qui surprendrait vraiment les gens. Pas simplement d`une manière sanglante, ce qui est facile, mais élégamment. De la même façon qu`un film de David Lynch peut être beau et surprenant ». Le métrage est produit par Jon et James Kondelik, via leur firme Dual Visions. C`est le premier titre de nombreux autres à venir. « Notre société vise à produire des longs-métrages qui livrent au public audience des expériences uniques», affirment les Frères Kondelik. «Les gens ne seront pas en mesure d`oublier les choses qu`ils auront vues dans « The Divine Tragedies ».