The Lair : les monstres du bunker

jeudi 5 novembre 2020

 

Catégorie(s):

Extrait:
Neil Marshal revient à l’horreur pure avec The Lair où une femme se retrouve piégée dans un bunker. Le Britannique Neil Marshal qui avait fait des débuts remarqués dans l’horreur avec Dog Soldiers puis The Descent revient une nouvelle fois au genre après un détour via Hellboy en 2019, suivi de The Reckoning, mêlant Histoire […]

Neil Marshal revient à l’horreur pure avec The Lair où une femme se retrouve piégée dans un bunker.

Le Britannique Neil Marshal qui avait fait des débuts remarqués dans l’horreur avec Dog Soldiers puis The Descent revient une nouvelle fois au genre après un détour via Hellboy en 2019, suivi de The Reckoning, mêlant Histoire et épouvante, où Evelyn (Charlotte Kirk, la fiancée du cinéaste), une jeune veuve hantée par le récent suicide de son mari, est accusée à tort d’être une sorcière par son propriétaire après qu’elle ait refusé les avances de ce dernier. Son nouveau projet, The Lair, qui sera tourné au printemps, est un thriller d’action horrifique dont il signe le scénario. L’histoire est centrée sur une femme-pilote de la Royal Air Force, la lieutenante Kate Sinclair, lors de sa dernière mission de vol lorsque son avion est abattu au-dessus de l’un des bastions rebelles les plus dangereux d’Afghanistan. Elle trouve refuge dans un bunker souterrain abandonné où des créatures mortelles artificielles – mi-humaines, mi-extraterrestres et avides de chair humaine – sont réveillées. Kate s’échappe à peine et ramène sans le savoir les créatures à une base de l’armée américaine. Marshall qualifie le projet de « véritable retour à l’horreur et à l’action de genre intense » dans le style de ses premiers films, inspiré cette fois par des œuvres telles Aliens, Predator et The Thing « et leur incroyable utilisation d’effets spéciaux en direct ».