THE STRANGERS : CHAPTER 1

mercredi 20 décembre 2023

 

Catégorie(s):

Extrait:
sortira en salles aux USA le 17 mai.

THE STRANGERS : CHAPTER 1, reboot de Renny Harlin du « Strangers » de 2008, conçu comme un triptyque ,

The Strangers. Photo Credit: John Armour

Madelaine Petsch as Maya in The Strangers. Photo Credit: John Armour

 

le clip officiel :

Précédentes news du 14 septembre 2022 :

 

Renny Harlin poursuit dans l’épouvante. Il dirige en effet à Bratislava, en Slovaquie, son 41e film, le remake de « The Strangers », basé sur la franchise originale d’horreur culte de 2008 du même nom. Le projet met en vedette l’étoile montante Madelaine Petsch (« Riverdale », Jane), qui traverse le pays avec son petit ami de longue date (Froy Gutierrez, Hocus Pocus 2) pour commencer une nouvelle vie dans le nord-ouest du Pacifique. Lorsque leur voiture tombe en panne à Venus, dans l’Oregon, ils sont obligés de passer la nuit dans un Airbnb isolé, où ils sont terrorisés du crépuscule à l’aube par trois inconnus masqués. « Lorsque nous avons décidé de refaire « The Strangers », nous avons senti qu’il y avait une plus grande histoire à raconter, qui pourrait être aussi puissante, effrayante et terrifiante que l’original et pourrait vraiment élargir ce monde» déclare le producteur Coutrney Salomon. «Tourner cette histoire comme une trilogie nous permet de créer une étude de personnages hyperréaliste et terrifiante. Nous avons la chance de nous associer à Madelaine Petsch, un talent incroyable dont le personnage est le moteur de cette histoire ». Le script a été écrit par Alan R. Cohen et Alan Freedland (duo qui a écrit plusieurs épisodes de «King of the Hill» et le film « Due Date »). « Ma mère m’a inculqué l’amour du cinéma à travers le monde d’Hitchcock et d’autres maîtres du suspense et de l’horreur» affirme de son côté Renny Harlin. «Ma percée à Hollywood s’est produite avec le succès du Cauchemar de Freddy. Il est tout à fait normal que je puisse retourner à mon genre préféré avec la trilogie incroyablement bien écrite de « The Strangers ». Les personnages et le scénario sont tous ancrés dans la réalité et m’offrent une tapisserie sans fin de visuels obsédants pour donner vie à ces films».