THERE’S SOMETHING IN THE BARN

vendredi 12 janvier 2024

 

Catégorie(s):

Extrait:
Attention aux elfes !

FILMS à voir en vod !

THERE’S SOMETHING IN THE BARN

***

Norvège/Finlande. 2023. Réal. : Magnus Martens. Scén. : Aleksender Kirkwood Brown. Prod. : Jørgen Storm Rosenberg et Kjetil Omberg. Photo: Mika Orasmaa. Mus. : Lasse Enersen. Mont.: Kalle Doniselli Gulbrandsen. 1h40. Avec : Martin Starr, Amrita Acharia, Townes Bunner, Kiran Shah. (Shadowz).

 

Bill, ses deux enfants et sa nouvelle épouse quitte les États-Unis pour emménager en Norvège dans une maison isolée. Si les parents sont enthousiastes et ont plein de projet, Nora, l’adolescente de la famille, n’apprécie guère ce changement de vie, loin de ses amis. Quant à Lucas, le cadet, il est persuadé que quelque chose vite dans la vaste grange à proximité de leur demeure. Et ce quelque chose pourrait bien être un elfe de grange, qu’il ne faut pas irriter…

Les qualités du cinéma scandinave ne sont plus à démontrer. Comme en témoigne There’s Something in the Barn, réalisé par Magnus Martens qui, jusqu’ici était plutôt connu pour son travail sur des séries telles «Fear The Walking Dead» ou encore «The Walking Dead : Word Beyond». Le film débute ainsi comme une comédie, avec l’arrivée de la famille Nordheim dans sa nouvelle maison, le tout rythmé par une musique enlevée qui accentue l’aspect humoristique de l’entreprise. Les paysages enneigés de Norvège instaurent instantanément une atmosphère fantastique et transportent le spectateur dans un univers qui évoque les productions Amblin des années 80. Avec les règles à respecter concernant l’elfe, on pense d’ailleurs fortement, par moment, à Gremlins, qui mélangeait avec brio comédie, fantastique et horreur. Car, dans la seconde partie du récit, le métrage joue la carte du suspense à partir du moment où la petite créature légendaire décide de s’en prendre à Bill et aux siens. En résulte quelques séquences particulièrement efficaces et réussies, à l’image de la mort de Raymond ou encore de l’invasion de la maison par les elfes. Le réalisateur se permet même quelques effusions de sang réjouissantes qui ajoute au côté cartoonnesque de l’ensemble. Servi par une distribution convaincante et une réalisation solide à défaut d’être vraiment singulière, There’s Something in the Barn est un divertissement haut en couleur !

 

Erwan BARGAIN