« Twixt », le nouveau film d`horreur gothique de Francis Ford Coppola…. (voir ci-dessous)

mardi 19 juillet 2011

 

Catégorie(s):

Extrait:
« Twixt », le nouveau film d`horreur gothique de Francis Ford Coppola, avec Vad Kilmer et Elle Fanning (« Super 8 »), où un écrivain spécialisé dans l`épouvante a d`étranges visions dans une non moins mystérieuse petite ville, ce qui le conduit à enquêter sur le meurtre d`une jeune fille (Elle Fanning, ici aux côtés de Coppola). Précédente news […]

« Twixt », le nouveau film d`horreur gothique de Francis Ford Coppola, avec Vad Kilmer et Elle Fanning (« Super 8 »), où un écrivain spécialisé dans l`épouvante a d`étranges visions dans une non moins mystérieuse petite ville, ce qui le conduit à enquêter sur le meurtre d`une jeune fille (Elle Fanning, ici aux côtés de Coppola).

Précédente news du 17 janvier 2011 :

N`ayant pas renoué avec le fantastique depuis son mémorable « Dracula » en 1992 (même s`il a produit entre-temps la série « Jeepers Creepers » de son protégé Victor Salva), Francis Ford Coppola, qui a eu 72 ans le 7 avril dernier, s`est remis au genre en tournant « Twixt Now and Sunrise », un thriller d`époque angoissant qu`il a produit en toute indépendance via son studio American Zoetrope, avec les collaborateurs de son précédent « Tetro » (2009), Anahid Nazarian, Fred Roos et Masa Tsuyuki. Basé sur son propre scénario, inspiré d`un de ses cauchemars qu`il eut en Turquie suite à une soirée un peu trop arrosée, le film bénéficie d`un excellent casting (Val Kilmer, Bruce Dern), où l`on retrouve la soeur cadette de Dakota Fanning, la petite Elle Fanning (vue notamment dans Benjamin Burton, où elle incarnait Daisy à l`âge de 7 ans), et l`Anglais Ben Chaplin (Basil Hallward dans le récent « Dorian Gray ») dans le rôle d`Edgar Allan Poe. Tourné chez lui dans le plus grand secret et actuellement au montage, « Twixt Now and Sunrise », dont une séquence utilise la 3D, est un film « dans l`esprit des textes d`Hawthorne ou de Poe », mêlant romance et horreur, où Val Kilmer interprète un auteur de romans spécialisé dans l`épouvante. Le titre insolite du métrage est d`ailleurs emprunté à une phrase de la célèbre nouvelle de Nathaniel Hawthorne « Young Goodman Brown », publiée en 1835, qui, située au 17e siècle à Salem, voit son héros-titre retourner dans sa ville natale avec sa femme, Faith (dont le prénom est une référence allégorique au Destin), où, au détour d`une forêt, il fera une rencontre des plus étranges, voire malfaisante, celle d`un individu qui n`est autre que le diable.