QUAND LES RËVES DEVIENNENT RÉALITÉ

lundi 19 juin 2023

 

Catégorie(s):

Extrait:
Un Don Quichotte voit des vaisseaux spatiaux pour dénoncer les problèmes sociaux

QUAND LES RËVES DEVIENNENT RÉALITÉ

Un Don Quichotte voit des vaisseaux spatiaux pour dénoncer les problèmes sociaux

L’ibérique Kepler Sexto B est une comédie dramatique sur fond de SF, sortie localement le 13 juin. Il s’agit du premier long-métrage d’Alejandro Suarez Lozano, auteur notamment en 2015 du court-métrage d’horreur The Fisherman, détenteur de 13 récompenses aux festivals fantastiques de Madrd, Puchon, New York, etc. Zaida, 13 ans, vit avec son beau-père dans un quartier modeste et son étrange voisin Jonás, un vieil homme solitaire, qui passe ses journées à se réfugier dans son monde imaginaire, croyant que son appartement est un vaisseau spatial sur une planète étrange et lointaine. La rencontre fortuite entre les deux conduira à une relation particulière et spéciale dans laquelle les deux se découvriront, s’aideront et se sauveront, se lançant dans une mission de sauvetage mutuel surréaliste et émotionnelle qui les sauvera des intempéries de la vie. Ce film, selon son réalisateur, est issu de la dernière grande crise : «Je suis né entouré de cinéma, car mon père était ingénieur civil qui faisait des films en Super 8 et créait des univers très fantaisistes. C’est de là que vient mon goût pour ces types de personnages chimériques qui voient le monde différemment. La crise de 2008 m’a beaucoup affecté, comme tout le monde, et c’est aussi de là que vient ma prédilection pour les histoires qui parlent de l’être humain d’un point de vue plus social. De là vient ce film dans lequel le protagoniste est un Don Quichotte qui, au lieu de voir des moulins à vent, voit des vaisseaux spatiaux. Mais ce fantasme a un socle social important sur le déracinement familial, les addictions, les maladies mentales, les inégalités sociales, les expulsions… Je voulais parler de ces sujets crus, mais du point de vue du fantasme, à travers ce Don Quichotte qui pense que son appartement est un vaisseau spatial. L’’essentiel, ce sont les relations humaines et nous avons ici deux personnages qui sont seuls et qui se lancent dans une mission de sauvetage mutuel. Et à la fin ils seront sauvés, mais seulement parce qu’ils sont ensemble. Pour moi, c’est le thème fondamental du film, la famille, les amis, les liens humains… qui finalement est ce qui nous sauve toujours».