Un triptyque mêlant les genres est porté à l’écran par son auteur, une journaliste australienne..

dimanche 19 février 2017

 

Catégorie(s):

Extrait:
Adapté d’un triptyque débuté voici trois ans, « Coffee Cafe », tourné à Wilmington, en Caroline du Nord, est le premier long-métrage de l’Australienne Samantha Jane Hardy, journaliste, conceptrice graphique et photographe. Il s’agit donc de la première partie d’une trilogie, mixant les genres, où sévit un criminel passablement dérangé, et où certains protagonistes sont […]

Adapté d’un triptyque débuté voici trois ans, « Coffee Cafe », tourné à Wilmington, en Caroline du Nord, est le premier long-métrage de l’Australienne Samantha Jane Hardy, journaliste, conceptrice graphique et photographe. Il s’agit donc de la première partie d’une trilogie, mixant les genres, où sévit un criminel passablement dérangé, et où certains protagonistes sont hantés par des cauchemars terrifiants. Ce thriller horrifique possède un casting à majorité féminin, comprenant notamment la belle Natalya Rudakova (découverte par Luc Besson et covedette de « Transport 3 », et interprétant ici l’inspectrice menant l’enquête), Anna Ross (« The Cursed Man »), Julianne Michelle (« Awakened ») et Adriana Sheri (« The Night Seekers »).