Affiche et bande annonce pour CRUCIFIXION

Inspiré d’une histoire vraie et tourné dans le pays où ces évènements s’étaient déroulés, à savoir la Roumanie, « The Crucifixion », scénarisé pae Chad et Carey Hayes (« The Conjuring ») est le nouveau film attendu de Xavier Gens, prodot par The Safran Company et Lotus Entertainment. Une journaliste d’investigation mène une enquête sur un prêtre coupable d’avoir provoqué la mort d’une religieuse lors d’un exorcisme. Rappel : « The Crucifixion », de Xavier Gens (« The Divide ») est à présent en postproduction. S’appuyant sur un script de Tchad et Carey Hayes (« The Conjuring»), encore une fois `basé sur des faits réels`, le film concerne un prêtre qui est emprisonné pour le meurtre d`une religieuse sur laquelle il avait effectué un exorcisme. Un journaliste d`investigation vise à déterminer s`il avait en fait assassiné une personne souffrant de troubles mentaux, ou s`il avait perdu la bataille face à une présence démoniaque.Tourné en anglais à Sighisoara et dans les studios de Bucarest, le film a été coproduit par la Roumanie et l’Angleterre, et a pour vedette féminine Sphie Cookson. A noter que l’histoire est inspirée de faits réels, qui avaient déjà fait l’objet d’une adaptation cinématographique « Au-delà des collines » de Cristian Mungiu, et cherche à renouveler la formule un peu usée du film de possession et d’exorcisme : `La narration est éclatée, et s’organise entre le temps de l’enquête menée par la journaliste, et le temps de ce qu’ont vécu les protagonistes. C’était un défi de proposer un drame fantastique plus qu’un film d’épouvante, l’horreur étant tout d’abord perçue à travers le regard pragmatique de la journaliste, et non pas à travers les victimes. Jusqu’à ce qu’elle aille trop loin et que les choses s’aggravent pour elle`, explique Xavier Gens. Le film sera de facture classique, avec une magnifique photographie de Daniel Aranyó (« Regression »), et misera sur l’ambiance sans oublier les moments de peur incontournables dans le genre. On y retrouvera également l’acteur espagnol Javier Botet, pour quelques séquences de terreur dans lesquelles il sera une incarnation sans visage du Mal, sous un maquillage que l’on doit à Olivier Afonso. Le film sera distribué en France par Océan Films dans le courant de l’année 2017. https://www.youtube.com/watch?v=GLTJniU35OA ...