Army of the Dead : Snyder revient aux zombies

Le scénariste et réalisateur prépare Army of the Dead pour Netflix.

Zack Snyder, qui avait dû se retirer de Justice League suite à un drame personnel en mai 2017, revient derrière la caméra pour un retour au cinéma d’action horrifique avec Army of the Dead (à ne pas confondre avec le titre français de son premier film, le remake de Dawn of the Dead de 2004), pour Netflix, qu’il dirigera et produira avec sa partenaire et épouse Deborah Snyder, via leur nouvelle firme, Stone Quarry. Snyder est l’auteur du sujet, le script ayant été écrit par Joby Harold. L’action se situe au milieu d’une épidémie de zombies à Las Vegas, au cours de laquelle un homme réunit un groupe de mercenaires et s’aventure dans la zone de quarantaine afin de réaliser le plus grand vol jamais tenté. Netflix, qui reprend en l’occurrence un projet de la Warner envisagé en 2007, passe à la vitesse supérieure avec ce métrage, dont le tournage devrait commencer cet été avec un budget pouvant atteindre les 90 millions de dollars. Snyder a été, durant de nombreuses années, l’architecte en chef de l’écurie Warner Bros. pour les films tirés des DC Comics, et était en postproduction sur Justice League lorsque sa fille et celle de Deborah s’est suicidée. Le couple a alors décidé de s’éloigner du film, laissant Joss Whedon tourner des séquences supplémentaires (et changer parfois celles existantes) et terminer la postproduction. Le duo s’est alors concentré sur la famille, œuvrant sur des causes telle la sensibilisation au suicide. Aujourd’hui, Snyder se sent prêt à revenir derrière la caméra. "Je pensais que c’était un bon remède de se replonger dans le travail et de faire quelque chose d’amusant, d’épique et de totalement délirant, de la meilleure façon possible". Bien que le réalisateur-producteur se soit fait un nom avec des adaptations de comics comme 300, Watchmen et les divers films de DC, ce nouveau projet est l’un de ceux qu’il est fier d’appeler véritablement le sien. "C’est l’occasion de trouver un moyen purement joyeux de m’exprimer à travers un genre. Ce sera le zombie picture le plus fougueux qui soit. Personne ne m’a jamais laissé complètement libre comme dans le cas présent", s’enthousiasme-t-il. "J’aime les films d’action d’envergure, les grosses séquences à diriger. Je me suis dit que nous devions tourner ça maintenant ! Construire ces séquences m’a vraiment motivé. Lorsqu’un film devient vraiment gros, on s’éloigne de la caméra. Ces dernières années, j’ai renoué avec la photographie. Ce film sera une chance de pouvoir avoir la caméra en mains".

...