Adak : inconnus face à l’inconnu

Huit personnes se réveillent dans un bâtiment hanté par une entité.

Spécialiste du genre, éditeur, rédacteur en chef, chroniqueur, scénariste et réalisateur, le Turc Alper Mestçi, âgé d’une cinquantaine d’années, est l’auteur de deux sagas cinématographiques d’horreur, celle de Siccin, débutée en 2014 et qui compte déjà 5 volets à son actif, est celle de Uç Harfiler, dont le 3e épisode, Adak, a été distribué le 18 janvier. Huit personnes qui ne se connaissent pas se réveillent dans un bâtiment qu’elles n’ont jamais vu auparavant. Au bout d’un moment, elles vont rassembler leur courage pour lutter contre une entité qui veut leur mort…

https://www.youtube.com/watch?time_continue=4&v=suGds0WTSG0

...