L’Homme Invisible : Whannell et les Universal Monsters

Le scénariste d’Insidious et Upgrade prépare une nouvelle version de The Invisible Man.

Leigh Whannell a signé pour diriger un reboot de The Invisible Man. Il retrouvera Jason Blum qui produit le film pour Universal Pictures sous sa bannière Blumhouse. Whannell, qui sera coproducteur, a déjà travaillé avec Blumhouse sur des films à succès (aux USA) tels qu’Insidious : La dernière clé et Upgrade. Johnny Depp était auparavant associé à L’Homme invisible mais il n’en est plus question désormais, même s’il pourrait figurer dans un autre projet similaire en développement au sein du studio. "Au cours des décennies passées, les monstres classiques d’Universal ont été réinventés à travers le prisme de chaque nouveau cinéaste qui a donné vie à ces personnages", rappelle Peter Cramer, président de production de la major. "Nous sommes ravis d’adopter une approche plus individualisée pour leur retour au cinéma, sous la houlette de créateurs qui ont des histoires qu’ils ont envie de raconter avec passion". Cette décision a été prise après l’échec au box-office de La Momie avec Tom Cruise, voilà deux ans, ce qui a amené le studio à revoir sa stratégie pour les monstres restant, dont Frankenstein et Dracula. En n’imposant pas, contrairement à ce qui avait été prévu et annoncé initialement, un univers unifié et connecté d’histoires de monstres, Universal pourra offrir ces films à des cinéastes choisissant de créer leurs propres récits. Les décisionnaires auraient ainsi rencontré un certain nombre de réalisateurs éminents pour diverses licences telles The Invisible Man. Les prochains titres seront ancrés dans l’horreur, sans restriction de budget, de ton ou de classement auprès de la censure. Libérer les origines des personnages aiderait ainsi à séduire un public moderne. Les stars précédemment associées à ces personnages monstrueux emblématiques, telles que Johnny Depp, Javier Bardem, Tom Cruise ou Russell Crowe ont toujours la possibilité d’apparaître dans les futurs projets. Quant à Blum, il a bien entamé l’année avec son onzième film classé n° 1, à savoir Glass de M. Night Shyamalan, qui a rapporté plus de 100 millions de dollars au cours du week-end de sortie.

...