Ill Final Contagion : film de malades

Une anthologie de body horror signée de réalisateurs spécialisés dans l’extrême.

Ill Final Contagion, coproduction entre l’Italie, le Chili et l’Allemagne, est une anthologie d’horreur biologique, qui a été retenue par plusieurs festivals. Le créateur du projet, le producteur italien Domiziano Cristopharo (Dark Waves), a convoqué un groupe de réalisateurs qui se caractérisent en travaillant pour un cinéma à la fois d’auteur et irrévérencieux. À savoir les Chilien Lucio A. Rojas (Trauma, 2017), Lorenzo Dante Zanoni (le segment "Caetophofia" de A Taste of Phobia, 2018) et le germanique Kai E. Bogatzki (Scars of Xavier, 2017), qui sont également les producteurs exécutifs de leurs sketches. Le premier, "Contagium", écrit par Lucio A. Rojas et l’actrice Ximena del Solar, qui contribue régulièrement à ses films, raconte le début d’une pandémie mondiale provoquée par l’expérience macabre d’un scientifique de l’armée. Le second, "Gully", de Zanoni, nous présente le calvaire d’un jeune homme qui, par ambition, est victime d’une métamorphose douloureuse. Le troisième, "The Body", de Cristopharo, plonge dans le martyre d’une femme obsédée par la beauté et qui recourt à la chirurgie esthétique à domicile pour économiser de l’argent. Enfin, "The Cabin", de Bogatzki conclut l’histoire initiée par Rojas en présentant au spectateur la vision d’une ère post-apocalyptique dans laquelle l’argent devient le seul moyen permettant aux personnes infectées de rester en vie.

...